Une dizaine de cinémas a rejoint le mouvement dans toute la Wallonie et à Bruxelles. Le Caméo, aussi implanté à Liège, a proposé à Namur un parcours d'artistes de 13h13 à 16h00. Par groupes de 13, les visiteurs ont ainsi pu se replonger un bref instant dans le milieu culturel. Le parcours débutait par la projection d'un court-métrage réalisé lors de la dernière opération de Still Standing for Culture à Namur, le 20 février. Le public a aussi pu découvrir une exposition photographique ainsi qu'un diaporama présentant le personnel du cinéma et les "tickets suspendus" sur sa devanture fin février. Un musicien a également joué en live isolé en régie, alors que des photos de voyage étaient montrées aux visiteurs sur grand écran. "C'était très important pour nous de rouvrir les salles en ce jour particulier. Le diaporama a aussi permis de mettre en lumière tous ces métiers qui font vivre un cinéma", a expliqué Laurence Hottart, présidente du conseil d'administration de l'asbl Les Grignoux. "Des choix politiques ont été posés et de nombreux secteurs ont été mis de côté. Or, des études montrent que le protocole sanitaire mis en place dans les lieux culturels est efficace. Nous demandons donc de pouvoir rouvrir dès maintenant", a-t-elle ajouté. "La culture est primordiale car elle a aussi un réel rôle social. Il faut que le monde politique en prenne conscience", a-t-elle encore regretté. Comme tous les lieux culturels en intérieur, le Caméo a été fermé du 13 mars au 30 juin 2020. Il a ensuite rouvert ses portes jusqu'au 28 octobre. Depuis, il est à l'arrêt et ce sont quelque 35 personnes qui sont au chômage économique. Pour l'heure, le gouvernement fédéral a annoncé une possible réouverture des lieux culturels et de l'horeca le 1er mai. (Belga)

Une dizaine de cinémas a rejoint le mouvement dans toute la Wallonie et à Bruxelles. Le Caméo, aussi implanté à Liège, a proposé à Namur un parcours d'artistes de 13h13 à 16h00. Par groupes de 13, les visiteurs ont ainsi pu se replonger un bref instant dans le milieu culturel. Le parcours débutait par la projection d'un court-métrage réalisé lors de la dernière opération de Still Standing for Culture à Namur, le 20 février. Le public a aussi pu découvrir une exposition photographique ainsi qu'un diaporama présentant le personnel du cinéma et les "tickets suspendus" sur sa devanture fin février. Un musicien a également joué en live isolé en régie, alors que des photos de voyage étaient montrées aux visiteurs sur grand écran. "C'était très important pour nous de rouvrir les salles en ce jour particulier. Le diaporama a aussi permis de mettre en lumière tous ces métiers qui font vivre un cinéma", a expliqué Laurence Hottart, présidente du conseil d'administration de l'asbl Les Grignoux. "Des choix politiques ont été posés et de nombreux secteurs ont été mis de côté. Or, des études montrent que le protocole sanitaire mis en place dans les lieux culturels est efficace. Nous demandons donc de pouvoir rouvrir dès maintenant", a-t-elle ajouté. "La culture est primordiale car elle a aussi un réel rôle social. Il faut que le monde politique en prenne conscience", a-t-elle encore regretté. Comme tous les lieux culturels en intérieur, le Caméo a été fermé du 13 mars au 30 juin 2020. Il a ensuite rouvert ses portes jusqu'au 28 octobre. Depuis, il est à l'arrêt et ce sont quelque 35 personnes qui sont au chômage économique. Pour l'heure, le gouvernement fédéral a annoncé une possible réouverture des lieux culturels et de l'horeca le 1er mai. (Belga)