Si la santé et le respect des mesures de protection restent la priorité pour le conseil communal de la ville de Gand, le budget pluriannuel d'après-crise est déjà à l'agenda de la taskforce qui se penche depuis peu sur la relance de la ville. "Nous travaillons sur deux pistes distinctes", précise Mathias De Clercq. "Premièrement, en tant qu'administration communale, nous affectons 15 millions d'euros à l'élaboration de mesures à court terme afin de permettre la future relance. Et deuxièmement, nous nous tournons vers l'avenir en débloquant 10 millions d'euros destinées à des mesures d'après-crise qui nous permettront de revitaliser notre ville autant que possible." Le bourgmestre précise que le budget pluriannuel de la ville devra être revu après la crise sanitaire. La répartition de ces 25 millions d'euros se concentrera autour des trois domaines qui ont été le plus durement touchés : l'économie, le problème de la pauvreté et la vie communautaire. (Belga)

Si la santé et le respect des mesures de protection restent la priorité pour le conseil communal de la ville de Gand, le budget pluriannuel d'après-crise est déjà à l'agenda de la taskforce qui se penche depuis peu sur la relance de la ville. "Nous travaillons sur deux pistes distinctes", précise Mathias De Clercq. "Premièrement, en tant qu'administration communale, nous affectons 15 millions d'euros à l'élaboration de mesures à court terme afin de permettre la future relance. Et deuxièmement, nous nous tournons vers l'avenir en débloquant 10 millions d'euros destinées à des mesures d'après-crise qui nous permettront de revitaliser notre ville autant que possible." Le bourgmestre précise que le budget pluriannuel de la ville devra être revu après la crise sanitaire. La répartition de ces 25 millions d'euros se concentrera autour des trois domaines qui ont été le plus durement touchés : l'économie, le problème de la pauvreté et la vie communautaire. (Belga)