"Des résultats positifs nous permettent d'étudier et de préparer un assouplissement des restrictions à partir de mardi prochain (14 avril) si certaines conditions sont remplies", a déclaré Janez Jansa, dans une adresse télévisée en direct. Les usines et prestataires de services qui peuvent assurer la sécurité de leurs salariés et clients, avec l'utilisation de matériel de protection et autres mesures de précaution, pourraient être les premiers à être autorisés à reprendre leurs activités. "Si l'épidémie continue de se calmer, nous lancerons des tests supplémentaires (...) qui pourront nous permettre de lever graduellement certaines restrictions de mouvement actuellement en vigueur", a ajouté M. Jansa. Frontalière de l'Italie, pays le plus endeuillé au monde par la pandémie de Covid-19, la Slovénie, pays membre de l'Union européenne peuplé de deux millions d'habitants, a réussi à contenir la propagation du nouveau coronavirus en imposant de sévères restrictions à sa population et ses entreprises, peu de temps après l'apparition des premiers cas. Un confinement a été décrété en mars, puis une interdiction des déplacements à travers le pays, et le port du masque et des gants rendu obligatoire dans les magasins d'alimentation et autres espaces publics intérieurs. Mardi, les autorités sanitaires slovènes ont fait état de 1.055 cas confirmés de contamination au nouveau coronavirus, dont 36 décès. (Belga)

"Des résultats positifs nous permettent d'étudier et de préparer un assouplissement des restrictions à partir de mardi prochain (14 avril) si certaines conditions sont remplies", a déclaré Janez Jansa, dans une adresse télévisée en direct. Les usines et prestataires de services qui peuvent assurer la sécurité de leurs salariés et clients, avec l'utilisation de matériel de protection et autres mesures de précaution, pourraient être les premiers à être autorisés à reprendre leurs activités. "Si l'épidémie continue de se calmer, nous lancerons des tests supplémentaires (...) qui pourront nous permettre de lever graduellement certaines restrictions de mouvement actuellement en vigueur", a ajouté M. Jansa. Frontalière de l'Italie, pays le plus endeuillé au monde par la pandémie de Covid-19, la Slovénie, pays membre de l'Union européenne peuplé de deux millions d'habitants, a réussi à contenir la propagation du nouveau coronavirus en imposant de sévères restrictions à sa population et ses entreprises, peu de temps après l'apparition des premiers cas. Un confinement a été décrété en mars, puis une interdiction des déplacements à travers le pays, et le port du masque et des gants rendu obligatoire dans les magasins d'alimentation et autres espaces publics intérieurs. Mardi, les autorités sanitaires slovènes ont fait état de 1.055 cas confirmés de contamination au nouveau coronavirus, dont 36 décès. (Belga)