Plus de 400 personnes avaient exigé que les mesures restrictives dans la lutte contre le coronavirus soient levées pour elles, car elles estimaient que leurs droits humains en étaient violés. En outre, elles affirmaient que ces mesures n'avaient eu aucun effet sur la propagation du virus. Le juge a décidé de ne pas se conformer à cette demande car les plaignants, en demandant la suppression de ces mesures pour eux seuls, cherchaient en réalité à obtenir la suppression des mesures dans leur intégralité, et cette décision ne peut être prise que par le Conseil d'État. (Belga)

Plus de 400 personnes avaient exigé que les mesures restrictives dans la lutte contre le coronavirus soient levées pour elles, car elles estimaient que leurs droits humains en étaient violés. En outre, elles affirmaient que ces mesures n'avaient eu aucun effet sur la propagation du virus. Le juge a décidé de ne pas se conformer à cette demande car les plaignants, en demandant la suppression de ces mesures pour eux seuls, cherchaient en réalité à obtenir la suppression des mesures dans leur intégralité, et cette décision ne peut être prise que par le Conseil d'État. (Belga)