Dès le 2 juin les vols entre la Russie et le Royaume-Uni vont reprendre, alors que la situation épidémiologique s'y améliore, a fait savoir Moscou lundi. Dès le 10 juin, les vols reprendront entre la Russie et l'Autriche, la Hongrie, le Luxembourg et la Croatie entre autres. Enfin, dès le 10 juin encore un certain nombres de vols seront autorisés depuis la Russie vers neuf autres pays, dont la Grèce. La Turquie, destination prisée des touristes russes, ne leur sera accessible que par des détours. Enfin, les vols vers la capitale du Bélarus, Minsk, vont être élargis. L'aéroport a vu ses activités décliner alors que la compagnie aérienne bélarusse Belavia ne peut plus opérer dans l'espace aérien européen, conséquence des sanctions imposées par l'Union européenne le 23 mai. Celles-ci ont été déclenchées après le détournement par le Bélarus d'un avion de la compagnie Ryanair en provenance d'Athènes et à destination de Vilnius pour se poser à Minsk, arguant d'une alerte à la bombe. Deux passagers, le journaliste dissident bélarusse Roman Protassevitch et son amie russe Sofia Sapega, ont été arrêtés. (Belga)

Dès le 2 juin les vols entre la Russie et le Royaume-Uni vont reprendre, alors que la situation épidémiologique s'y améliore, a fait savoir Moscou lundi. Dès le 10 juin, les vols reprendront entre la Russie et l'Autriche, la Hongrie, le Luxembourg et la Croatie entre autres. Enfin, dès le 10 juin encore un certain nombres de vols seront autorisés depuis la Russie vers neuf autres pays, dont la Grèce. La Turquie, destination prisée des touristes russes, ne leur sera accessible que par des détours. Enfin, les vols vers la capitale du Bélarus, Minsk, vont être élargis. L'aéroport a vu ses activités décliner alors que la compagnie aérienne bélarusse Belavia ne peut plus opérer dans l'espace aérien européen, conséquence des sanctions imposées par l'Union européenne le 23 mai. Celles-ci ont été déclenchées après le détournement par le Bélarus d'un avion de la compagnie Ryanair en provenance d'Athènes et à destination de Vilnius pour se poser à Minsk, arguant d'une alerte à la bombe. Deux passagers, le journaliste dissident bélarusse Roman Protassevitch et son amie russe Sofia Sapega, ont été arrêtés. (Belga)