"Nous faisons notre maximum pour pour aider, encadrer, équiper et soutenir les équipes en place dans les maisons de repos pour qu'elles puissent faire face au virus, se protéger au mieux et protéger leurs résidents", a souligné la porte-parole de Christie Morreale. Celle-ci a rappelé que le gouvernement wallon avait dégagé une enveloppe exceptionnelle de 12,5 millions d'euros pour les 602 maisons de repos de Wallonie, afin de leur permettre d'acheter des équipements complémentaires, d'engager du personnel, et d'aménager les locaux, ... Une bonne partie des premiers 2,2 millions de masques commandés ont été livrés il y a une dizaine de jours. Toutes les maisons de repos confrontées à des cas d'infection au Covid-19 ont reçu lundi des masques de protection FFP2. Plus largement, un lot de 350.000 masques FFP2 est en cours de distribution, depuis samedi, et jusqu'à mardi, à l'ensemble de des maisons de repos wallonnes. Toujours selon la porte-parole de la ministre wallonne de la Santé, la situation des maisons de repos est suivie en permanence, conformément aux recommandations du Risk Managment Group. Lorsqu'apparaît un cluster de la pandémie dans une institution, le médecin coordinateur informe la cellule maladie infectieuse de l'AVIQ qui s'active pour une gestion d'urgence, en recherchant du personnel complémentaire, en prodiguant des conseils, en introduisant une demande de matériel d'urgence. S'agissant d'un public très à risque, une nouvelle série de mesures ont été prises au cours du week-end pour renforcer la protection des résidents: "certificat de sortie" pour personne extérieure, transfert d'établissement ou retour d'hôpital, quatorze jours d'isolement pour nouvelle entrée. Aux dires de la porte-parole de la ministre wallonne de la Santé, le département a par ailleurs lancé une plate-forme pour mobiliser du personnel dans les différents établissements de soins dont les maisons de repos. Quelque 270 conseillers entreprise du Forem ont été mobilisés pour aider les maisons de repos et les établissements dans leur recherche de personnel. Chacune des maisons de repos de Wallonie a été contactée pour lister leurs besoins en la matière. Par ailleurs, a-t-elle souligné, en raison de la situation tendue à laquelle sont confrontés les hôpitaux, le Fédéral cherche activement, avec l'appui de la Région wallonne, des pistes pour mettre en place des zones de décontamination. Des pistes "solides" sont sur la table de travail pour mettre en place des structures intermédiaires en provinces de Liège et de Hainaut. Parallèlement à cela, la Région wallonne demande sans relâche au Fédéral, compétent en la matière, d'étendre les tests à l'ensemble des résidents et du personnel des maisons de repos, des centres d'hébergement des secteurs du handicap et de la santé mentale. L'encadrement du numéro de téléphone gratuit (0800/16.061) mis en place pour soutenir psychologiquement les professionnels des soins de première ligne a été renforcé. Enfin, au cours d'une réunion de la conférence interministérielle de la Santé, la ministre Morreale a demandé lundi soir d'ouvrir la possibilité de recours à l'aide de personnel hospitalier dans les maisons de repos confrontées à un cluster de Covid-19, et de leur fournir plus d'équipements médical, d'oxygène et de médicaments. (Belga)

"Nous faisons notre maximum pour pour aider, encadrer, équiper et soutenir les équipes en place dans les maisons de repos pour qu'elles puissent faire face au virus, se protéger au mieux et protéger leurs résidents", a souligné la porte-parole de Christie Morreale. Celle-ci a rappelé que le gouvernement wallon avait dégagé une enveloppe exceptionnelle de 12,5 millions d'euros pour les 602 maisons de repos de Wallonie, afin de leur permettre d'acheter des équipements complémentaires, d'engager du personnel, et d'aménager les locaux, ... Une bonne partie des premiers 2,2 millions de masques commandés ont été livrés il y a une dizaine de jours. Toutes les maisons de repos confrontées à des cas d'infection au Covid-19 ont reçu lundi des masques de protection FFP2. Plus largement, un lot de 350.000 masques FFP2 est en cours de distribution, depuis samedi, et jusqu'à mardi, à l'ensemble de des maisons de repos wallonnes. Toujours selon la porte-parole de la ministre wallonne de la Santé, la situation des maisons de repos est suivie en permanence, conformément aux recommandations du Risk Managment Group. Lorsqu'apparaît un cluster de la pandémie dans une institution, le médecin coordinateur informe la cellule maladie infectieuse de l'AVIQ qui s'active pour une gestion d'urgence, en recherchant du personnel complémentaire, en prodiguant des conseils, en introduisant une demande de matériel d'urgence. S'agissant d'un public très à risque, une nouvelle série de mesures ont été prises au cours du week-end pour renforcer la protection des résidents: "certificat de sortie" pour personne extérieure, transfert d'établissement ou retour d'hôpital, quatorze jours d'isolement pour nouvelle entrée. Aux dires de la porte-parole de la ministre wallonne de la Santé, le département a par ailleurs lancé une plate-forme pour mobiliser du personnel dans les différents établissements de soins dont les maisons de repos. Quelque 270 conseillers entreprise du Forem ont été mobilisés pour aider les maisons de repos et les établissements dans leur recherche de personnel. Chacune des maisons de repos de Wallonie a été contactée pour lister leurs besoins en la matière. Par ailleurs, a-t-elle souligné, en raison de la situation tendue à laquelle sont confrontés les hôpitaux, le Fédéral cherche activement, avec l'appui de la Région wallonne, des pistes pour mettre en place des zones de décontamination. Des pistes "solides" sont sur la table de travail pour mettre en place des structures intermédiaires en provinces de Liège et de Hainaut. Parallèlement à cela, la Région wallonne demande sans relâche au Fédéral, compétent en la matière, d'étendre les tests à l'ensemble des résidents et du personnel des maisons de repos, des centres d'hébergement des secteurs du handicap et de la santé mentale. L'encadrement du numéro de téléphone gratuit (0800/16.061) mis en place pour soutenir psychologiquement les professionnels des soins de première ligne a été renforcé. Enfin, au cours d'une réunion de la conférence interministérielle de la Santé, la ministre Morreale a demandé lundi soir d'ouvrir la possibilité de recours à l'aide de personnel hospitalier dans les maisons de repos confrontées à un cluster de Covid-19, et de leur fournir plus d'équipements médical, d'oxygène et de médicaments. (Belga)