"Les autorités sanitaires de Lettonie demandent aux médecins de ne pas utiliser les flacons ouverts du vaccin AstraZeneca et de ne pas en ouvrir de nouveaux", ont déclaré les agences de santé de l'Etat balte dans un communiqué conjoint. Cette mesure, en vigueur pendant au moins deux semaines, est prise "par précaution" sur la base des effets secondaires mentionnés par d'autres pays de l'UE, ont-elle précisé, tout en ajoutant qu'aucun cas de ce type n'avait été confirmé en Lettonie. Six autres Etats avaient déjà pris une telle décision lundi (Allemagne, France, Italie, Slovénie, Espagne et Portugal) en attendant un avis de l'Agence européenne des médicaments (EMA), qui doit se pencher sur la question jeudi. Ils ont ainsi emboîté le pas à plusieurs autres pays, inquiets de possibles effets secondaires comme des difficultés à coaguler ou la formation de caillots sanguins (thrombose). La Belgique cependant va poursuivre la vaccination avec le vaccin d'AstraZeneca, sur base des avis scientifiques d'experts européens et belges, confirme lundi soir la task force Vaccination. Elle dit suivre la décision de la conférence interministérielle Santé Publique, qui s'appuie sur l'avis en la matière du Conseil supérieur de la Santé rendu plus tôt dans l'après-midi. Le ministre belge de la Santé, Franck Vandenbroucke a, lui, estimé qu'il serait "irresponsable" en ce moment de mettre à l'arrêt la vaccination contre la Covid-19 avec le produit d'AstraZeneca. L'Organisation mondiale de la Santé va quant à elle réunir mardi son groupe d'experts pour étudier la sécurité de ce vaccin, mais d'ores et déjà, sa cheffe scientifique a recommandé de poursuivre son utilisation. (Belga)

"Les autorités sanitaires de Lettonie demandent aux médecins de ne pas utiliser les flacons ouverts du vaccin AstraZeneca et de ne pas en ouvrir de nouveaux", ont déclaré les agences de santé de l'Etat balte dans un communiqué conjoint. Cette mesure, en vigueur pendant au moins deux semaines, est prise "par précaution" sur la base des effets secondaires mentionnés par d'autres pays de l'UE, ont-elle précisé, tout en ajoutant qu'aucun cas de ce type n'avait été confirmé en Lettonie. Six autres Etats avaient déjà pris une telle décision lundi (Allemagne, France, Italie, Slovénie, Espagne et Portugal) en attendant un avis de l'Agence européenne des médicaments (EMA), qui doit se pencher sur la question jeudi. Ils ont ainsi emboîté le pas à plusieurs autres pays, inquiets de possibles effets secondaires comme des difficultés à coaguler ou la formation de caillots sanguins (thrombose). La Belgique cependant va poursuivre la vaccination avec le vaccin d'AstraZeneca, sur base des avis scientifiques d'experts européens et belges, confirme lundi soir la task force Vaccination. Elle dit suivre la décision de la conférence interministérielle Santé Publique, qui s'appuie sur l'avis en la matière du Conseil supérieur de la Santé rendu plus tôt dans l'après-midi. Le ministre belge de la Santé, Franck Vandenbroucke a, lui, estimé qu'il serait "irresponsable" en ce moment de mettre à l'arrêt la vaccination contre la Covid-19 avec le produit d'AstraZeneca. L'Organisation mondiale de la Santé va quant à elle réunir mardi son groupe d'experts pour étudier la sécurité de ce vaccin, mais d'ores et déjà, sa cheffe scientifique a recommandé de poursuivre son utilisation. (Belga)