"La situation dans certaines maisons de repos nécessite une réponse collective. Le fédéral dégagera des moyens supplémentaires à cet effet via la Défense. Nous devons protéger nos aînés et le personnel à leurs côtés", a déclaré la Première ministre Sophie Wilmès (MR) sur Twitter à l'issue de ce comité de concertation. Dans son entourage, on précise que le niveau fédéral est disponible pour contribuer davantage à la lutte contre la propagation du Covid-19.

La Défense est déjà intervenue en appui du secteur civil dans de maisons de repos touchées par le coronavirus, depuis mercredi à Jette, en Région bruxelloise, et depuis vendredi à Lustin, dans la commune de Profondeville, en province de Namur. Selon un porte-parole militaire, une troisième intervention du genre débutera samedi à la résidence Jean Van Aa, qui dépend du CPAS d'Ixelles, pour se prolonger jusqu'au 3 mai.

Six ambulanciers viendront en renfort du personnel civil le matin et trois l'après-midi, a précisé le porte-parole, le commandant Olivier Séverin. Selon le cabinet du ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA), les établissements flamands pourront aussi faire appel à la Défense si nécessaire.

"La situation dans certaines maisons de repos nécessite une réponse collective. Le fédéral dégagera des moyens supplémentaires à cet effet via la Défense. Nous devons protéger nos aînés et le personnel à leurs côtés", a déclaré la Première ministre Sophie Wilmès (MR) sur Twitter à l'issue de ce comité de concertation. Dans son entourage, on précise que le niveau fédéral est disponible pour contribuer davantage à la lutte contre la propagation du Covid-19. La Défense est déjà intervenue en appui du secteur civil dans de maisons de repos touchées par le coronavirus, depuis mercredi à Jette, en Région bruxelloise, et depuis vendredi à Lustin, dans la commune de Profondeville, en province de Namur. Selon un porte-parole militaire, une troisième intervention du genre débutera samedi à la résidence Jean Van Aa, qui dépend du CPAS d'Ixelles, pour se prolonger jusqu'au 3 mai. Six ambulanciers viendront en renfort du personnel civil le matin et trois l'après-midi, a précisé le porte-parole, le commandant Olivier Séverin. Selon le cabinet du ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA), les établissements flamands pourront aussi faire appel à la Défense si nécessaire.