Malgré les efforts des organisateurs pour préparer l'évènement de manière "corona-proof", l'épidémie de coronavirus a finalement eu raison de la 63e édition des Grammy Awards, censée accueillir quelque 18.000 invités au Staples Center, à Los Angeles. Aucune nouvelle date n'a été communiquée mais selon le site du magazine Rolling Stone, qui cite des sources anonymes, les organisateurs envisageraient désormais de tenir l'événement en mars. Retenue à neuf reprises, la chanteuse Beyoncé était arrivée en tête des nominations, annoncées fin novembre, portant son total à 79. Elle devance Taylor Swift, le rappeur Roddy Rich et la chanteuse britannique Dua Lipa, chacun crédité de six nominations. L'organisation des Grammy's a récemment dû faire face à de nombreuses critiques de la part d'importants artistes tels que The Weeknd et Drake, qui ont qualifié l'organisation de corrompue et ont exprimé leur désaccord avec les nominations. (Belga)

Malgré les efforts des organisateurs pour préparer l'évènement de manière "corona-proof", l'épidémie de coronavirus a finalement eu raison de la 63e édition des Grammy Awards, censée accueillir quelque 18.000 invités au Staples Center, à Los Angeles. Aucune nouvelle date n'a été communiquée mais selon le site du magazine Rolling Stone, qui cite des sources anonymes, les organisateurs envisageraient désormais de tenir l'événement en mars. Retenue à neuf reprises, la chanteuse Beyoncé était arrivée en tête des nominations, annoncées fin novembre, portant son total à 79. Elle devance Taylor Swift, le rappeur Roddy Rich et la chanteuse britannique Dua Lipa, chacun crédité de six nominations. L'organisation des Grammy's a récemment dû faire face à de nombreuses critiques de la part d'importants artistes tels que The Weeknd et Drake, qui ont qualifié l'organisation de corrompue et ont exprimé leur désaccord avec les nominations. (Belga)