Le chef du gouvernement fédéral n'a pas caché la gravité de la situation. "Notre pays est en situation d'urgence sanitaire", a-t-il déclaré, entouré des ministres-présidents des Régions et Communautés et du ministre de la Santé. D'ici la mi-novembre, 10.000 malades de la covid-19 pourraient se retrouver à l'hôpital, dont 2.800 en soins intensifs. "Nous prenons la direction d'un confinement renforcé pour éviter que les soins de santé craquent", a expliqué M. De Croo. "Il arrivera un moment où les médecins devront faire un choix entre les patients. Ils ne le veulent pas, nous ne le voulons pas", a renchéri le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke. (Belga)

Le chef du gouvernement fédéral n'a pas caché la gravité de la situation. "Notre pays est en situation d'urgence sanitaire", a-t-il déclaré, entouré des ministres-présidents des Régions et Communautés et du ministre de la Santé. D'ici la mi-novembre, 10.000 malades de la covid-19 pourraient se retrouver à l'hôpital, dont 2.800 en soins intensifs. "Nous prenons la direction d'un confinement renforcé pour éviter que les soins de santé craquent", a expliqué M. De Croo. "Il arrivera un moment où les médecins devront faire un choix entre les patients. Ils ne le veulent pas, nous ne le voulons pas", a renchéri le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke. (Belga)