La résolution soutenue par une coalition de 71 pays "demande instamment aux Etats membres de désigner les marins et les autres personnels en mer comme des travailleurs clés". Elle encourage les gouvernements à permettre aux "marins qui sont bloqués en mer (d'être) rapatriés et que d'autres les remplacent". Dans un communiqué, la Chambre internationale du transport maritime (ICS), basée à Londres et qui représente 80% de la flotte marchande, a salué cette initiative. "Il s'agit d'une étape importante au plus fort d'une pandémie mondiale dans la reconnaissance du rôle crucial que jouent 2 millions de marins dans le transport de la nourriture, des médicaments, des approvisionnements énergétiques et d'autres matières premières essentielles à travers le monde", a estimé l'ICS. Le secteur maritime a de son côté espéré que cette qualification permettra aux marins de figurer parmi les personnes prioritaires pour bénéficier des futurs vaccins contre le virus. En juin, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, avait lancé à un niveau mondial l'alerte sur la situation des marins bloqués en mer sans possibilité d'être relevés à cause des restrictions de voyage imposées par des dizaines de pays craignant des contaminations. Le transport par la mer représente plus de 80% des échanges commerciaux et il est crucial pour les acheminements de médicaments, de nourriture et de biens critiques dans la lutte contre la pandémie, avait-il alors noté. (Belga)

La résolution soutenue par une coalition de 71 pays "demande instamment aux Etats membres de désigner les marins et les autres personnels en mer comme des travailleurs clés". Elle encourage les gouvernements à permettre aux "marins qui sont bloqués en mer (d'être) rapatriés et que d'autres les remplacent". Dans un communiqué, la Chambre internationale du transport maritime (ICS), basée à Londres et qui représente 80% de la flotte marchande, a salué cette initiative. "Il s'agit d'une étape importante au plus fort d'une pandémie mondiale dans la reconnaissance du rôle crucial que jouent 2 millions de marins dans le transport de la nourriture, des médicaments, des approvisionnements énergétiques et d'autres matières premières essentielles à travers le monde", a estimé l'ICS. Le secteur maritime a de son côté espéré que cette qualification permettra aux marins de figurer parmi les personnes prioritaires pour bénéficier des futurs vaccins contre le virus. En juin, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, avait lancé à un niveau mondial l'alerte sur la situation des marins bloqués en mer sans possibilité d'être relevés à cause des restrictions de voyage imposées par des dizaines de pays craignant des contaminations. Le transport par la mer représente plus de 80% des échanges commerciaux et il est crucial pour les acheminements de médicaments, de nourriture et de biens critiques dans la lutte contre la pandémie, avait-il alors noté. (Belga)