La mission onusienne n'a pas trouvé de preuves concluantes de cas avant décembre 2019. Toutefois, un examen approfondi des statistiques chinoises sur les maladies a révélé que 92 patients qui sont tombés malades avant l'épidémie présentaient des symptômes de type Covid, a déclaré M. Koopmans lors d'une conférence de presse de l'OMS en ligne. Les récentes analyses de sang effectuées chez ces patients n'ont pas révélé d'anticorps au virus, mais cela pourrait être dû au temps qui s'est écoulé. Les échantillons de 2019 qui sont stockés dans les banques de sang chinoises pourraient apporter des réponses, a estimé l'experte. "Des discussions sont en cours en Chine pour pouvoir y accéder", a-t-elle ajouté. La mission dirigée par l'OMS, qui comprenait des scientifiques de Chine et de dix autres pays, n'a pas pu déterminer quels animaux ont transmis le virus aux humains pour la première fois. Les chauves-souris et les pangolins ont été identifiés comme des sources potentielles. Un an après que le virus a commencé à se propager dans de nombreux pays, les infections sont en baisse à travers la planète. Bien que le nombre de cas de Covid-19 ait ainsi diminué pendant quatre semaines consécutives, le monde ne doit pas baisser sa garde, a mis en garde le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors de la conférence de presse. "Ce n'est pas le moment pour un pays d'assouplir ses mesures", a-t-il prévenu depuis Genève. "Nous devrions tous être encouragés mais la complaisance est aussi dangereuse que le virus lui-même." Les chiffres plus bas semblent être liés à des mesures de santé publique strictes, a analysé M. Tedros. L'OMS a compté 3,1 millions de nouveaux cas de Covid-19 la semaine dernière, contre un pic d'environ 5 millions la première semaine de cette année. Le nombre de décès hebdomadaires avait atteint un pic d'environ 100.000 à la mi-janvier. Il s'élevait à 88.000 la semaine dernière. (Belga)

La mission onusienne n'a pas trouvé de preuves concluantes de cas avant décembre 2019. Toutefois, un examen approfondi des statistiques chinoises sur les maladies a révélé que 92 patients qui sont tombés malades avant l'épidémie présentaient des symptômes de type Covid, a déclaré M. Koopmans lors d'une conférence de presse de l'OMS en ligne. Les récentes analyses de sang effectuées chez ces patients n'ont pas révélé d'anticorps au virus, mais cela pourrait être dû au temps qui s'est écoulé. Les échantillons de 2019 qui sont stockés dans les banques de sang chinoises pourraient apporter des réponses, a estimé l'experte. "Des discussions sont en cours en Chine pour pouvoir y accéder", a-t-elle ajouté. La mission dirigée par l'OMS, qui comprenait des scientifiques de Chine et de dix autres pays, n'a pas pu déterminer quels animaux ont transmis le virus aux humains pour la première fois. Les chauves-souris et les pangolins ont été identifiés comme des sources potentielles. Un an après que le virus a commencé à se propager dans de nombreux pays, les infections sont en baisse à travers la planète. Bien que le nombre de cas de Covid-19 ait ainsi diminué pendant quatre semaines consécutives, le monde ne doit pas baisser sa garde, a mis en garde le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors de la conférence de presse. "Ce n'est pas le moment pour un pays d'assouplir ses mesures", a-t-il prévenu depuis Genève. "Nous devrions tous être encouragés mais la complaisance est aussi dangereuse que le virus lui-même." Les chiffres plus bas semblent être liés à des mesures de santé publique strictes, a analysé M. Tedros. L'OMS a compté 3,1 millions de nouveaux cas de Covid-19 la semaine dernière, contre un pic d'environ 5 millions la première semaine de cette année. Le nombre de décès hebdomadaires avait atteint un pic d'environ 100.000 à la mi-janvier. Il s'élevait à 88.000 la semaine dernière. (Belga)