"Comme dans d'autres pays nous avons deux cas confirmés de coronavirus. Il s'agit de deux touristes chinois arrivés depuis quelques jours dans notre pays", a annoncé M. Conte lors d'une conférence de presse. Ecartant toute "panique", il a souligné que l'Italie s'était déjà "préparée avec soin" pour affronter ce type de situations. Il a aussi annoncé que le ministre de la Santé, Roberto Speranza, avait pris "une ordonnance qui ferme le trafic aérien de et vers la Chine". "D'après ce que je sais, nous sommes le premier pays européen à adopter une mesure de précaution de ce type", a indiqué M. Conte, lors d'une conférence de presse commune avec ce ministre et Giuseppe Ippolito, directeur scientifique de l'hôpital Pallanzani, spécialisé dans les maladies infectieuses. Le couple de touristes contaminés est apparemment arrivé d'abord à Milan puis séjournait à Rome quand les symptômes de la maladie sont apparus. Leur chambre d'hôtel a été mise sous séquestre. "Ils ont été placés en observation mercredi à l'hôpital Spallanzani", selon M. Ippolito. Le ministre Speranza a jugé "plutôt logique" que des cas apparaissent en Italie "puisqu'en Europe il y a en a déjà 10". Le Premier ministre Conte s'est dit confiant que "la situation restera confinée" à quelques cas, précisant que les autorités tentaient de retracer le parcours des deux touristes "afin de limiter les risques". Selon l'agence Agi, un groupe de touristes chinois qui avaient le même tour opérateur que les deux personnes contaminées a été escorté à bord d'un autobus jeudi soir jusqu'à l'hôpital Spallanzani pour des contrôles. Aucune personne ne présenterait toutefois de symptômes du coronavirus, selon l'Agi. (Belga)

"Comme dans d'autres pays nous avons deux cas confirmés de coronavirus. Il s'agit de deux touristes chinois arrivés depuis quelques jours dans notre pays", a annoncé M. Conte lors d'une conférence de presse. Ecartant toute "panique", il a souligné que l'Italie s'était déjà "préparée avec soin" pour affronter ce type de situations. Il a aussi annoncé que le ministre de la Santé, Roberto Speranza, avait pris "une ordonnance qui ferme le trafic aérien de et vers la Chine". "D'après ce que je sais, nous sommes le premier pays européen à adopter une mesure de précaution de ce type", a indiqué M. Conte, lors d'une conférence de presse commune avec ce ministre et Giuseppe Ippolito, directeur scientifique de l'hôpital Pallanzani, spécialisé dans les maladies infectieuses. Le couple de touristes contaminés est apparemment arrivé d'abord à Milan puis séjournait à Rome quand les symptômes de la maladie sont apparus. Leur chambre d'hôtel a été mise sous séquestre. "Ils ont été placés en observation mercredi à l'hôpital Spallanzani", selon M. Ippolito. Le ministre Speranza a jugé "plutôt logique" que des cas apparaissent en Italie "puisqu'en Europe il y a en a déjà 10". Le Premier ministre Conte s'est dit confiant que "la situation restera confinée" à quelques cas, précisant que les autorités tentaient de retracer le parcours des deux touristes "afin de limiter les risques". Selon l'agence Agi, un groupe de touristes chinois qui avaient le même tour opérateur que les deux personnes contaminées a été escorté à bord d'un autobus jeudi soir jusqu'à l'hôpital Spallanzani pour des contrôles. Aucune personne ne présenterait toutefois de symptômes du coronavirus, selon l'Agi. (Belga)