Le virus a durement touché la Botte l'an dernier. Plus de 75.000 personnes y ont perdu la vie. La campagne de vaccination a débuté il y a une petite semaine, mais seules 46.000 personnes ont pu être vaccinées. Selon le journal La Repubblica, ce démarrage en douceur s'explique par le manque de personnel dans les hôpitaux entre Noël et le Nouvel An. Le Corriere della Sera avance lui que les vaccins sont arrivés plus tôt que prévu, et que les hôpitaux avaient initialement prévu le début de la vaccination à partir du 4 janvier. (Belga)

Le virus a durement touché la Botte l'an dernier. Plus de 75.000 personnes y ont perdu la vie. La campagne de vaccination a débuté il y a une petite semaine, mais seules 46.000 personnes ont pu être vaccinées. Selon le journal La Repubblica, ce démarrage en douceur s'explique par le manque de personnel dans les hôpitaux entre Noël et le Nouvel An. Le Corriere della Sera avance lui que les vaccins sont arrivés plus tôt que prévu, et que les hôpitaux avaient initialement prévu le début de la vaccination à partir du 4 janvier. (Belga)