"La vaccination a particulièrement bien avancé en Islande et nous pouvons nous en féliciter", a déclaré la Première ministre Katrin Jakobsdottir à la télévision publique au sortir d'une réunion ministérielle à Egilsstadir, dans l'est de l'Islande. "Nous devons cependant (prendre des mesures) pour atténuer la situation actuelle", a-t-elle ajouté. Dès dimanche minuit jusqu'au 13 août, les rassemblements publics seront limités à 200 personnes, la règle de distanciation d'un mètre entrera à nouveau en vigueur, et les bars et restaurants devront fermer à 23H00. Les piscines et salles de sport ne pourront ouvrir qu'à 75% de leur capacité et le port du masque sera de nouveau obligatoire en intérieur. Forte d'un taux très élevé de vaccinations - plus de 85% de la population de plus de 16 ans est entièrement vaccinée - , l'Islande avait levé il y a près d'un mois toutes ses restrictions intérieures, revendiquant une première en Europe. Mais depuis le 12 juillet, l'île est confrontée à une forte hausse des cas de Covid-19: 355 nouvelles contaminations ont été enregistrées, frappant pour les trois quarts des personnes vaccinées. La majorité de ces cas sont liés au variant Delta, selon les autorités sanitaires. Il faut remonter à fin octobre pour retrouver un nombre d'infections quotidiennes aussi important. Les cas graves sont pour l'instant peu nombreux: seules trois personnes sont actuellement hospitalisées. "D'un côté, nous constatons que les infections sont beaucoup plus importantes que nous l'aurions souhaité, mais ce que nous devons mieux voir ce sont les cas graves et quelle proportion ils représentent par rapport au nombre d'infectés", a indiqué à la télévision publique la ministre de la Santé Svandis Svavarsdottir. Lundi, le ministère de la Santé avait déjà annoncé rétablir l'exigence d'un test PCR négatif de moins de 72 heures à présenter avant d'arriver en Islande pour les voyageurs vaccinés, quel que soit leur lieu de résidence. Cette mesure entrera en vigueur le 27 juillet. (Belga)

"La vaccination a particulièrement bien avancé en Islande et nous pouvons nous en féliciter", a déclaré la Première ministre Katrin Jakobsdottir à la télévision publique au sortir d'une réunion ministérielle à Egilsstadir, dans l'est de l'Islande. "Nous devons cependant (prendre des mesures) pour atténuer la situation actuelle", a-t-elle ajouté. Dès dimanche minuit jusqu'au 13 août, les rassemblements publics seront limités à 200 personnes, la règle de distanciation d'un mètre entrera à nouveau en vigueur, et les bars et restaurants devront fermer à 23H00. Les piscines et salles de sport ne pourront ouvrir qu'à 75% de leur capacité et le port du masque sera de nouveau obligatoire en intérieur. Forte d'un taux très élevé de vaccinations - plus de 85% de la population de plus de 16 ans est entièrement vaccinée - , l'Islande avait levé il y a près d'un mois toutes ses restrictions intérieures, revendiquant une première en Europe. Mais depuis le 12 juillet, l'île est confrontée à une forte hausse des cas de Covid-19: 355 nouvelles contaminations ont été enregistrées, frappant pour les trois quarts des personnes vaccinées. La majorité de ces cas sont liés au variant Delta, selon les autorités sanitaires. Il faut remonter à fin octobre pour retrouver un nombre d'infections quotidiennes aussi important. Les cas graves sont pour l'instant peu nombreux: seules trois personnes sont actuellement hospitalisées. "D'un côté, nous constatons que les infections sont beaucoup plus importantes que nous l'aurions souhaité, mais ce que nous devons mieux voir ce sont les cas graves et quelle proportion ils représentent par rapport au nombre d'infectés", a indiqué à la télévision publique la ministre de la Santé Svandis Svavarsdottir. Lundi, le ministère de la Santé avait déjà annoncé rétablir l'exigence d'un test PCR négatif de moins de 72 heures à présenter avant d'arriver en Islande pour les voyageurs vaccinés, quel que soit leur lieu de résidence. Cette mesure entrera en vigueur le 27 juillet. (Belga)