Confronté à une redoutable troisième vague, le pays a ainsi pour la première fois dépassé le seuil des 100 morts enregistrés en un jour, selon les chiffres du ministère de la Santé. Sur ces 101 décès enregistrés mardi, 83 sont survenus en janvier, les autres en février, selon le ministère de la Santé. L'Irlande, qui connaît actuellement son troisième confinement, a affronté les deux premières vagues de la pandémie avec un nombre de cas et de décès relativement faibles. Mais après un assouplissement des restrictions à la période de Noël, le pays a connu une explosion du nombre de cas, si bien que la première semaine de janvier, il présentait le taux d'infection le plus élevé au monde, selon les données compilées par l'université d'Oxford. "La mortalité élevée que le pays connaît en ce moment est liée à l'augmentation des cas que nous avons vue il y a quelques semaines", a déclaré le médecin-chef Tony Holohan dans un communiqué. Pour éviter que les hôpitaux ne soient submergés, le Premier ministre Micheal Martin a annoncé la semaine dernière la prolongation du confinement au moins jusqu'au 5 mars. Selon les derniers chiffres officiels, environ 150.500 soignants ont reçu une première dose de vaccin et le gouvernement espère vacciner toute la population d'ici le mois de septembre. (Belga)

Confronté à une redoutable troisième vague, le pays a ainsi pour la première fois dépassé le seuil des 100 morts enregistrés en un jour, selon les chiffres du ministère de la Santé. Sur ces 101 décès enregistrés mardi, 83 sont survenus en janvier, les autres en février, selon le ministère de la Santé. L'Irlande, qui connaît actuellement son troisième confinement, a affronté les deux premières vagues de la pandémie avec un nombre de cas et de décès relativement faibles. Mais après un assouplissement des restrictions à la période de Noël, le pays a connu une explosion du nombre de cas, si bien que la première semaine de janvier, il présentait le taux d'infection le plus élevé au monde, selon les données compilées par l'université d'Oxford. "La mortalité élevée que le pays connaît en ce moment est liée à l'augmentation des cas que nous avons vue il y a quelques semaines", a déclaré le médecin-chef Tony Holohan dans un communiqué. Pour éviter que les hôpitaux ne soient submergés, le Premier ministre Micheal Martin a annoncé la semaine dernière la prolongation du confinement au moins jusqu'au 5 mars. Selon les derniers chiffres officiels, environ 150.500 soignants ont reçu une première dose de vaccin et le gouvernement espère vacciner toute la population d'ici le mois de septembre. (Belga)