Ce sont "des personnes inconscientes dans certains cas et irresponsables dans d'autres. Bien que déclarées positives par des tests médicaux ou soupçonnées d'avoir le coronavirus, elles se déplacent, quittent leur domicile, ne respectent pas la quarantaine", a déploré M. Moreno dans un discours à la radio et à la télévision. Le chef de l'État a présenté une carte numérique sur laquelle il a montré les secteurs traversés selon lui par les personnes contaminées, sans donner de détails sur la façon dont ces données avaient été obtenues. Il a ordonné "l'utilisation de cet outil et la mise en place de mesures de contrôle pour empêcher la libre circulation des porteurs du virus". Selon M. Moreno, quelque 40% des personnes contaminées ne respectaient pas leur quarantaine. Un total de 3.368 cas de contamination ont été enregistrés en Équateur, dont 145 morts. Face à l'épidémie, le gouvernement équatorien a déclaré l'état sanitaire, et a ordonné la fermeture des écoles, le confinement, la limitation du trafic automobile et la fermeture des frontières, ainsi qu'un couvre-feu de 15 heures dans la région de Guayas (sud-ouest), la plus touchée. (Belga)

Ce sont "des personnes inconscientes dans certains cas et irresponsables dans d'autres. Bien que déclarées positives par des tests médicaux ou soupçonnées d'avoir le coronavirus, elles se déplacent, quittent leur domicile, ne respectent pas la quarantaine", a déploré M. Moreno dans un discours à la radio et à la télévision. Le chef de l'État a présenté une carte numérique sur laquelle il a montré les secteurs traversés selon lui par les personnes contaminées, sans donner de détails sur la façon dont ces données avaient été obtenues. Il a ordonné "l'utilisation de cet outil et la mise en place de mesures de contrôle pour empêcher la libre circulation des porteurs du virus". Selon M. Moreno, quelque 40% des personnes contaminées ne respectaient pas leur quarantaine. Un total de 3.368 cas de contamination ont été enregistrés en Équateur, dont 145 morts. Face à l'épidémie, le gouvernement équatorien a déclaré l'état sanitaire, et a ordonné la fermeture des écoles, le confinement, la limitation du trafic automobile et la fermeture des frontières, ainsi qu'un couvre-feu de 15 heures dans la région de Guayas (sud-ouest), la plus touchée. (Belga)