L'appareil militaire envoyé par la France doit atterrir après environ 12 heures et demie de vol à Istres (sud-est), ont déclaré aux passagers des membres de la délégation officielle française présente sur place. L'ensemble de ces personnes rapatriées subira ensuite une période de confinement de 14 jours dans un centre de vacances de Carry-le-Rouet, une station balnéaire proche de Marseille, a annoncé jeudi le ministère français de la Santé. "Les premières arrivées vont se faire exclusivement à Carry-le-Rouet. Après, tout dépendra du nombre de personnes qui arriveront ensuite", a déclaré M. Dartout. L'épidémie à coronavirus a déjà entraîné la mort de 212 personnes, dont la grande majorité à Wuhan et dans les villes environnantes. Un second vol de rapatriement est prévu "plus tard dans la semaine", selon la Commission européenne, afin d'évacuer d'autres Français et des ressortissants d'autres pays européens. Un A380 devrait décoller de Paris dans la nuit de jeudi à vendredi. Il devrait permettre de rapatrier quelque 350 Européens, dont des Français, a déclaré à la télévision portugaise le commandant grec de l'appareil, affrété selon les médias portugais par la France. D'autres pays planifient également des opérations. L'Italie a annoncé l'envoi d'un avion jeudi, Berlin prévoit l'évacuation de quelque 90 Allemands "dans les prochains jours", et le Canada comme la Nouvelle-Zélande veulent affréter des appareils. Londres a annoncé le rapatriement vendredi d'environ 200 personnes, principalement britanniques, depuis Wuhan. (Belga)

L'appareil militaire envoyé par la France doit atterrir après environ 12 heures et demie de vol à Istres (sud-est), ont déclaré aux passagers des membres de la délégation officielle française présente sur place. L'ensemble de ces personnes rapatriées subira ensuite une période de confinement de 14 jours dans un centre de vacances de Carry-le-Rouet, une station balnéaire proche de Marseille, a annoncé jeudi le ministère français de la Santé. "Les premières arrivées vont se faire exclusivement à Carry-le-Rouet. Après, tout dépendra du nombre de personnes qui arriveront ensuite", a déclaré M. Dartout. L'épidémie à coronavirus a déjà entraîné la mort de 212 personnes, dont la grande majorité à Wuhan et dans les villes environnantes. Un second vol de rapatriement est prévu "plus tard dans la semaine", selon la Commission européenne, afin d'évacuer d'autres Français et des ressortissants d'autres pays européens. Un A380 devrait décoller de Paris dans la nuit de jeudi à vendredi. Il devrait permettre de rapatrier quelque 350 Européens, dont des Français, a déclaré à la télévision portugaise le commandant grec de l'appareil, affrété selon les médias portugais par la France. D'autres pays planifient également des opérations. L'Italie a annoncé l'envoi d'un avion jeudi, Berlin prévoit l'évacuation de quelque 90 Allemands "dans les prochains jours", et le Canada comme la Nouvelle-Zélande veulent affréter des appareils. Londres a annoncé le rapatriement vendredi d'environ 200 personnes, principalement britanniques, depuis Wuhan. (Belga)