"Nous avons tous un objectif: retrouver notre liberté le plus vite possible", a-t-il indiqué, cité par l'agence APA. "Nous aurons besoin de mesures pour y parvenir." Le suivi des données de localisation serait "un bon point de départ", a ajouté Sebastian Kurz. Le gouvernement étudie aussi l'option d'un porte-clés qui pourrait servir à suivre la localisation des 2 millions d'Autrichiens que ne possèdent pas de smartphone. Outre ce suivi, des tests rapides de dépistage et l'isolement immédiat des personnes infectées sont nécessaires, tout comme la protection des plus vulnérables, une distance sociale et le port de masques. Ces mesures devraient permettre de franchir les étapes vers une retour à la normale après les vacances de Pâques. Le gouvernement annoncera une feuille de route lundi. "Ce qui est clair, c'est que nous allons commencer à relancer le commerce", a dit le chancelier. Comme dans de nombreux pays, l'activité économique autrichienne tourne au ralenti depuis mi-mars, à l'exception des commerces alimentaires et des pharmacies. Des mesures strictes de confinement sont également en vigueur, qui semblent montrer quelques effets, puisque le nombre de contaminations recensées augmente de moins de 4% par jour. (Belga)

"Nous avons tous un objectif: retrouver notre liberté le plus vite possible", a-t-il indiqué, cité par l'agence APA. "Nous aurons besoin de mesures pour y parvenir." Le suivi des données de localisation serait "un bon point de départ", a ajouté Sebastian Kurz. Le gouvernement étudie aussi l'option d'un porte-clés qui pourrait servir à suivre la localisation des 2 millions d'Autrichiens que ne possèdent pas de smartphone. Outre ce suivi, des tests rapides de dépistage et l'isolement immédiat des personnes infectées sont nécessaires, tout comme la protection des plus vulnérables, une distance sociale et le port de masques. Ces mesures devraient permettre de franchir les étapes vers une retour à la normale après les vacances de Pâques. Le gouvernement annoncera une feuille de route lundi. "Ce qui est clair, c'est que nous allons commencer à relancer le commerce", a dit le chancelier. Comme dans de nombreux pays, l'activité économique autrichienne tourne au ralenti depuis mi-mars, à l'exception des commerces alimentaires et des pharmacies. Des mesures strictes de confinement sont également en vigueur, qui semblent montrer quelques effets, puisque le nombre de contaminations recensées augmente de moins de 4% par jour. (Belga)