La ministre de la Santé Carla Vizzotti a annoncé en conférence de presse que la période de quarantaine passerait de 10 à 7 jours pour les personnes positives au schéma vaccinal complet, et à cinq jours pour les cas contacts asymptomatiques, mais vaccinés. La durée demeurera de dix jours pour ceux n'ayant pas reçu les deux doses, y compris pour les cas contacts. "L'inquiétude actuellement (...) dans les pays avec une couverture vaccinale comme la nôtre, avec le variant Omicron qui est plus transmissible mais moins létal, n'est pas tant (la pression sur) le système de santé, comme c'était le cas auparavant, mais un impact économique lié aux isolements", a déclaré la ministre. L'Argentine a connu ces derniers jours un regain spectaculaire de la pandémie, avec près 34.000 nouveaux cas recensés mardi au cours des dernières 24 heures, 10.000 de plus que la veille, six fois plus qu'il y a une semaine. La pression sur le système hospitalier reste toutefois relative, avec 34% d'occupation des unités de soins intensifs. Plus de 73% des 45 millions d'Argentins ont reçu deux doses de vaccin. Le président Alberto Fernandez a pour l'heure écarté de nouvelles mesures restrictives. Un passe sanitaire pour les plus de treize ans doit entrer en vigueur au 1er janvier. (Belga)

La ministre de la Santé Carla Vizzotti a annoncé en conférence de presse que la période de quarantaine passerait de 10 à 7 jours pour les personnes positives au schéma vaccinal complet, et à cinq jours pour les cas contacts asymptomatiques, mais vaccinés. La durée demeurera de dix jours pour ceux n'ayant pas reçu les deux doses, y compris pour les cas contacts. "L'inquiétude actuellement (...) dans les pays avec une couverture vaccinale comme la nôtre, avec le variant Omicron qui est plus transmissible mais moins létal, n'est pas tant (la pression sur) le système de santé, comme c'était le cas auparavant, mais un impact économique lié aux isolements", a déclaré la ministre. L'Argentine a connu ces derniers jours un regain spectaculaire de la pandémie, avec près 34.000 nouveaux cas recensés mardi au cours des dernières 24 heures, 10.000 de plus que la veille, six fois plus qu'il y a une semaine. La pression sur le système hospitalier reste toutefois relative, avec 34% d'occupation des unités de soins intensifs. Plus de 73% des 45 millions d'Argentins ont reçu deux doses de vaccin. Le président Alberto Fernandez a pour l'heure écarté de nouvelles mesures restrictives. Un passe sanitaire pour les plus de treize ans doit entrer en vigueur au 1er janvier. (Belga)