L'utilisation de cette application se fera sur une base volontaire. Elle fonctionnera selon un système bluetooth et permettra d'avertir d'un contact avec une personne contaminée de manière anonyme. Cette personne aura dû au préalable introduire un code reçu de son médecin. Le gouvernement a approuvé à la fin juin l'arrêté royal de pouvoirs spéciaux qui jette les bases légales de cette application pour smartphone et qui est la reproduction de l'accord de coopération auquel ont abouti le gouvernement fédéral et les Régions sur le traçage des personnes contaminées. Selon une enquête de l'institut Vias, 37% des Belges se disent prêts à installer cette application sur leur smartphone et 27% hésitent. (Belga)

L'utilisation de cette application se fera sur une base volontaire. Elle fonctionnera selon un système bluetooth et permettra d'avertir d'un contact avec une personne contaminée de manière anonyme. Cette personne aura dû au préalable introduire un code reçu de son médecin. Le gouvernement a approuvé à la fin juin l'arrêté royal de pouvoirs spéciaux qui jette les bases légales de cette application pour smartphone et qui est la reproduction de l'accord de coopération auquel ont abouti le gouvernement fédéral et les Régions sur le traçage des personnes contaminées. Selon une enquête de l'institut Vias, 37% des Belges se disent prêts à installer cette application sur leur smartphone et 27% hésitent. (Belga)