La campagne de vaccination respecte donc le calendrier, selon Joris Moonens, le porte-parole de l'agence. Il souligne que le ministre de la Santé flamand, Wouter Beke, avait déjà annoncé que l'objectif d'administration d'une première dose aux plus de 65 ans et patients à risque devrait être atteint la semaine de la Pentecôte (23 mai). "Cela signifie qu'il est maintenant temps d'envoyer des invitations aux personnes plus jeunes que 65 ans", ajoute M. Moonens. L'agenda sera toutefois un peu différent selon les centres de vaccination. "Nous nous attendons à ce que les invitations à se faire vacciner puissent déjà être adressées la semaine prochaine. De la sorte la vaccination des gens qui sont plus jeunes que 65 ans pourra débuter dans la semaine du 24 mai, et d'autres dans la semaine du 31 mai", précise-le porte-parole. (Belga)

La campagne de vaccination respecte donc le calendrier, selon Joris Moonens, le porte-parole de l'agence. Il souligne que le ministre de la Santé flamand, Wouter Beke, avait déjà annoncé que l'objectif d'administration d'une première dose aux plus de 65 ans et patients à risque devrait être atteint la semaine de la Pentecôte (23 mai). "Cela signifie qu'il est maintenant temps d'envoyer des invitations aux personnes plus jeunes que 65 ans", ajoute M. Moonens. L'agenda sera toutefois un peu différent selon les centres de vaccination. "Nous nous attendons à ce que les invitations à se faire vacciner puissent déjà être adressées la semaine prochaine. De la sorte la vaccination des gens qui sont plus jeunes que 65 ans pourra débuter dans la semaine du 24 mai, et d'autres dans la semaine du 31 mai", précise-le porte-parole. (Belga)