Des propos du ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem, ont jeté le trouble dimanche. Interrogé sur un plateau de télévision, il a semblé envisager la possibilité de rouvrir des terrasses de café avant le 8 juin, date fixée pour la phase 3 du déconfinement. Son cabinet a toutefois rapidement dissipé tout malentendu, indiquant que des réouvertures précoces étaient exclues.

"La première date possible est et reste le 8 juin. Je n'ai pas de signal aujourd'hui d'une anticipation", a expliqué Mme Muylle.

La ministre s'est dite consciente que le secteur ne pourrait rouvrir sur un claquement de doigt et devait donc connaître les conditions de sa relance suffisamment à l'avance. Même s'il y a des étapes, elle souhaite un plan global qui donne des perspectives à l'ensemble du secteur. La concertation bat son plein entre le gouvernement fédéral, le Groupe d'Experts en charge de l'Exit Strategy (GEES), les Régions et les fédérations sectorielles. Un avis a également été demandé à l'Economic Risk Management Group (ERMG).

Des propos du ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem, ont jeté le trouble dimanche. Interrogé sur un plateau de télévision, il a semblé envisager la possibilité de rouvrir des terrasses de café avant le 8 juin, date fixée pour la phase 3 du déconfinement. Son cabinet a toutefois rapidement dissipé tout malentendu, indiquant que des réouvertures précoces étaient exclues. "La première date possible est et reste le 8 juin. Je n'ai pas de signal aujourd'hui d'une anticipation", a expliqué Mme Muylle. La ministre s'est dite consciente que le secteur ne pourrait rouvrir sur un claquement de doigt et devait donc connaître les conditions de sa relance suffisamment à l'avance. Même s'il y a des étapes, elle souhaite un plan global qui donne des perspectives à l'ensemble du secteur. La concertation bat son plein entre le gouvernement fédéral, le Groupe d'Experts en charge de l'Exit Strategy (GEES), les Régions et les fédérations sectorielles. Un avis a également été demandé à l'Economic Risk Management Group (ERMG).