Tous les équipements de loisirs seront temporairement fermés à compter de mercredi afin "d'éviter des rassemblements de personnes", ont indiqué les autorités. Samedi, le niveau d'alerte sanitaire maximal a été décrété sur tout le territoire hongkongais. Huit cas du virus ont été répertoriés dans l'ex-colonie britannique. Parmi eux, six personnes étaient arrivées en train de Chine dans une nouvelle gare récemment ouverte au coeur de Hong Kong. Tous les salles et terrains de sport, les piscines publiques, les plages, les centres de vacances ainsi que les établissements culturels comme les musées seront fermés "jusqu'à nouvel ordre", a déclaré dans un communiqué le département en charge des services culturels et des loisirs. Ecoles et universités, actuellement fermées en raison des vacances du Nouvel an chinois, le demeureront jusqu'au 17 février. Depuis lundi, tous les habitants en provenance de la province du Hubei, épicentre de la maladie, ainsi que toutes les personnes l'ayant visitée au cours des deux dernières semaines, se voient refuser l'entrée dans la mégapole hongkongaise. Au cours des derniers jours, des personnalités politiques et des experts médicaux ont lancé un nombre croissant d'appels à fermer les frontières avec la Chine continentale pour les non hongkongais. "Maintenant, l'épidémie s'est propagée à de nombreuses provinces de Chine continentale. Le seul fait de limiter les visiteurs en provenance de Hubei ne peut pas vraiment contribuer à aider Hong Kong", a déclaré mardi la députée pro-démocratie Helena Wong. (Belga)

Tous les équipements de loisirs seront temporairement fermés à compter de mercredi afin "d'éviter des rassemblements de personnes", ont indiqué les autorités. Samedi, le niveau d'alerte sanitaire maximal a été décrété sur tout le territoire hongkongais. Huit cas du virus ont été répertoriés dans l'ex-colonie britannique. Parmi eux, six personnes étaient arrivées en train de Chine dans une nouvelle gare récemment ouverte au coeur de Hong Kong. Tous les salles et terrains de sport, les piscines publiques, les plages, les centres de vacances ainsi que les établissements culturels comme les musées seront fermés "jusqu'à nouvel ordre", a déclaré dans un communiqué le département en charge des services culturels et des loisirs. Ecoles et universités, actuellement fermées en raison des vacances du Nouvel an chinois, le demeureront jusqu'au 17 février. Depuis lundi, tous les habitants en provenance de la province du Hubei, épicentre de la maladie, ainsi que toutes les personnes l'ayant visitée au cours des deux dernières semaines, se voient refuser l'entrée dans la mégapole hongkongaise. Au cours des derniers jours, des personnalités politiques et des experts médicaux ont lancé un nombre croissant d'appels à fermer les frontières avec la Chine continentale pour les non hongkongais. "Maintenant, l'épidémie s'est propagée à de nombreuses provinces de Chine continentale. Le seul fait de limiter les visiteurs en provenance de Hubei ne peut pas vraiment contribuer à aider Hong Kong", a déclaré mardi la députée pro-démocratie Helena Wong. (Belga)