Le ministère a recensé 136 actions dans tout le pays lors de cette journée de grève largement suivie, qui a reçu le soutien des associations de parents d'élèves. L'ensemble des syndicats enseignants avait appelé à la grève dans les écoles, collèges et lycées, dénonçant une "pagaille indescriptible" dans les établissements scolaires en raison de la cinquième vague épidémique et des protocoles sanitaires qu'elle implique. Le mouvement de grogne était soutenu par nombre de parents et de chefs d'établissements ne sachant plus où donner de la tête en raison des changements de protocoles sanitaires répétés à l'école. De son côté, le gouvernement se félicite, lui, que la France soit l'un des pays qui a le moins fermé les écoles pendant la pandémie, malgré les difficultés. (Belga)

Le ministère a recensé 136 actions dans tout le pays lors de cette journée de grève largement suivie, qui a reçu le soutien des associations de parents d'élèves. L'ensemble des syndicats enseignants avait appelé à la grève dans les écoles, collèges et lycées, dénonçant une "pagaille indescriptible" dans les établissements scolaires en raison de la cinquième vague épidémique et des protocoles sanitaires qu'elle implique. Le mouvement de grogne était soutenu par nombre de parents et de chefs d'établissements ne sachant plus où donner de la tête en raison des changements de protocoles sanitaires répétés à l'école. De son côté, le gouvernement se félicite, lui, que la France soit l'un des pays qui a le moins fermé les écoles pendant la pandémie, malgré les difficultés. (Belga)