"A partir de demain, il n'y a plus d'école, pas de crèche, pas de faculté, tout ferme, pas d'entraînement, de sport (...) on ferme la vie pour sauver la vie, pour sauver nos parents, pour sauver nos personnes âgées", a déclaré le président serbe à la télévision. L'armée sera mise à contribution pour protéger les sites "importants" comme les hôpitaux, a-t-il ajouté. (Belga)

"A partir de demain, il n'y a plus d'école, pas de crèche, pas de faculté, tout ferme, pas d'entraînement, de sport (...) on ferme la vie pour sauver la vie, pour sauver nos parents, pour sauver nos personnes âgées", a déclaré le président serbe à la télévision. L'armée sera mise à contribution pour protéger les sites "importants" comme les hôpitaux, a-t-il ajouté. (Belga)