La police madrilène a reconnu samedi qu'elle manquait d'effectifs pour ramener les milliers d'étudiants à la raison. Aucune amende n'a donc été infligée, les derniers fêtards sont partis vers 07h00 du matin. Onze jeunes ont été hospitalisés pour intoxication alcoolique. De son côté, un professeur d'université a fait part de sa frustration sur Twitter en expliquant que les universités faisaient tout pour garantir un retour en toute sécurité des étudiants alors que des festivités de masse se tenaient en parallèle. L'épidémie ralentit en Espagne: le nombre de nouvelles contaminations est bas et la situation dans les hôpitaux sous contrôle. (Belga)

La police madrilène a reconnu samedi qu'elle manquait d'effectifs pour ramener les milliers d'étudiants à la raison. Aucune amende n'a donc été infligée, les derniers fêtards sont partis vers 07h00 du matin. Onze jeunes ont été hospitalisés pour intoxication alcoolique. De son côté, un professeur d'université a fait part de sa frustration sur Twitter en expliquant que les universités faisaient tout pour garantir un retour en toute sécurité des étudiants alors que des festivités de masse se tenaient en parallèle. L'épidémie ralentit en Espagne: le nombre de nouvelles contaminations est bas et la situation dans les hôpitaux sous contrôle. (Belga)