Jeudi, les représentants des gouvernements fédéral, communautaires et régionaux feront le point sur les mesures en vigueur actuellement et analyseront leur effet au regard de deux paramètres: la progression du variant Omicron et son effet aussi bien sur les contaminations que les hospitalisations, et la progression de la vaccination en dose de rappel contre la covid-19. La situation dans les différents secteurs soumis à des restrictions sera évaluée, non seulement la culture mais aussi le sport, dont les compétitions sont privées de public, ou encore le monde de la nuit. De sources gouvernementales, la prudence, voire un grand scepticisme était de mise sur l'annonce d'éventuels assouplissements vu la forte progression des contaminations. Il sera davantage question d'un "planning" offrant des perspectives. Pour les événements de masse, le travail devrait se faire en fonction de jauges, étape par étape, à la manière de ce qui avait été décidé pour le "plan été" de l'an passé. La deuxième réunion s'inscrira quant à elle dans l'idée d'un baromètre offrant une plus grande visibilité à long terme sur les mesures à prendre et le moment de les décider. Il n'est pas question seulement de restrictions ou d'assouplissements, mais également de l'approvisionnement en vaccins et en matériel de test, et de l'infrastructure nécessaire pour vacciner et tester. (Belga)

Jeudi, les représentants des gouvernements fédéral, communautaires et régionaux feront le point sur les mesures en vigueur actuellement et analyseront leur effet au regard de deux paramètres: la progression du variant Omicron et son effet aussi bien sur les contaminations que les hospitalisations, et la progression de la vaccination en dose de rappel contre la covid-19. La situation dans les différents secteurs soumis à des restrictions sera évaluée, non seulement la culture mais aussi le sport, dont les compétitions sont privées de public, ou encore le monde de la nuit. De sources gouvernementales, la prudence, voire un grand scepticisme était de mise sur l'annonce d'éventuels assouplissements vu la forte progression des contaminations. Il sera davantage question d'un "planning" offrant des perspectives. Pour les événements de masse, le travail devrait se faire en fonction de jauges, étape par étape, à la manière de ce qui avait été décidé pour le "plan été" de l'an passé. La deuxième réunion s'inscrira quant à elle dans l'idée d'un baromètre offrant une plus grande visibilité à long terme sur les mesures à prendre et le moment de les décider. Il n'est pas question seulement de restrictions ou d'assouplissements, mais également de l'approvisionnement en vaccins et en matériel de test, et de l'infrastructure nécessaire pour vacciner et tester. (Belga)