Des cas de contaminations ont été répertoriés dans la province de Fujian et dans la municipalité de Chongqing, selon la Commission nationale de santé, des territoires s'ajoutant aux quatre provinces et à la capitale, Pékin, où des infections au variant Delta avaient déjà été signalées. Cinquante-cinq nouveaux cas d'infection ont été enregistrés dans le pays, pour un total de plus de 200 depuis le début de la reprise épidémique liée à un foyer de contamination dans la province orientale de Jiangsu, où neuf employés de l'aéroport de Nankin ont été testés positifs le 20 juillet. Les autorités de Nankin ont ordonné à toutes les attractions touristiques et lieux culturels de ne pas ouvrir samedi, en raison de l'augmentation des transmissions nationales. Des centaines de milliers de personnes sont désormais confinées dans la province du Jiangsu, dont Nankin est la capitale, tandis que la ville a soumis ses 9,2 millions d'habitants à deux dépistages. La ville touristique de Zhangjiajie, dans la province du Hunan, où une poignée de personnes positives au coronavirus ont assisté à une représentation théâtrale, a confiné ses 1,5 million d'habitants et fermé toutes les attractions touristiques vendredi, selon un communiqué officiel. Célèbre pour ses formations rocheuses impressionnantes, la ville est l'endroit où une partie de la superproduction "Avatar" a été filmée. En banlieue de Pékin, dans le district de Changping où deux malades ont été découverts, 41.000 personnes ont été placées en confinement jeudi. Il s'agit des premiers cas locaux enregistrés à Pékin, qui compte plus de 20 millions d'habitants, depuis six mois. Si le coronavirus a été détecté pour la première fois à Wuhan (centre) fin 2019, la Chine a depuis largement maîtrisé l'épidémie grâce à des confinements, des applications mobiles de suivi des déplacements ou encore des quarantaines obligatoires à l'arrivée sur le territoire. La vie est quasi-normale depuis le printemps 2020 et le pays n'a rapporté que deux morts du Covid depuis avril l'an passé. (Belga)

Des cas de contaminations ont été répertoriés dans la province de Fujian et dans la municipalité de Chongqing, selon la Commission nationale de santé, des territoires s'ajoutant aux quatre provinces et à la capitale, Pékin, où des infections au variant Delta avaient déjà été signalées. Cinquante-cinq nouveaux cas d'infection ont été enregistrés dans le pays, pour un total de plus de 200 depuis le début de la reprise épidémique liée à un foyer de contamination dans la province orientale de Jiangsu, où neuf employés de l'aéroport de Nankin ont été testés positifs le 20 juillet. Les autorités de Nankin ont ordonné à toutes les attractions touristiques et lieux culturels de ne pas ouvrir samedi, en raison de l'augmentation des transmissions nationales. Des centaines de milliers de personnes sont désormais confinées dans la province du Jiangsu, dont Nankin est la capitale, tandis que la ville a soumis ses 9,2 millions d'habitants à deux dépistages. La ville touristique de Zhangjiajie, dans la province du Hunan, où une poignée de personnes positives au coronavirus ont assisté à une représentation théâtrale, a confiné ses 1,5 million d'habitants et fermé toutes les attractions touristiques vendredi, selon un communiqué officiel. Célèbre pour ses formations rocheuses impressionnantes, la ville est l'endroit où une partie de la superproduction "Avatar" a été filmée. En banlieue de Pékin, dans le district de Changping où deux malades ont été découverts, 41.000 personnes ont été placées en confinement jeudi. Il s'agit des premiers cas locaux enregistrés à Pékin, qui compte plus de 20 millions d'habitants, depuis six mois. Si le coronavirus a été détecté pour la première fois à Wuhan (centre) fin 2019, la Chine a depuis largement maîtrisé l'épidémie grâce à des confinements, des applications mobiles de suivi des déplacements ou encore des quarantaines obligatoires à l'arrivée sur le territoire. La vie est quasi-normale depuis le printemps 2020 et le pays n'a rapporté que deux morts du Covid depuis avril l'an passé. (Belga)