"On a beaucoup parlé des jeunes, mais nous ne voyons toujours pas de mesures concrètes", ont estimé les manifestants. "Vous ne pouvez pas vous attendre à ce que les jeunes aillent simplement en classe pendant des mois, ou même suivent des cours à distance via un écran d'ordinateur. Les jeunes ont besoin de sortir, d'avoir des contacts sociaux, de faire du sport ensemble. Mais nous n'avons pas l'impression que nous sommes écoutés ou pris en compte. Jusqu'à ce que ces assouplissements se produisent, nous continuerons à agir." Les manifestants annoncent d'ores et déjà un quatrième "Cycle for Freedom" dimanche prochain. (Belga)

"On a beaucoup parlé des jeunes, mais nous ne voyons toujours pas de mesures concrètes", ont estimé les manifestants. "Vous ne pouvez pas vous attendre à ce que les jeunes aillent simplement en classe pendant des mois, ou même suivent des cours à distance via un écran d'ordinateur. Les jeunes ont besoin de sortir, d'avoir des contacts sociaux, de faire du sport ensemble. Mais nous n'avons pas l'impression que nous sommes écoutés ou pris en compte. Jusqu'à ce que ces assouplissements se produisent, nous continuerons à agir." Les manifestants annoncent d'ores et déjà un quatrième "Cycle for Freedom" dimanche prochain. (Belga)