Cette autorisation annoncée par le régulateur Anvisa a permis de lancer la campagne de vaccination au Brésil. Elle utilisera dans un premier temps le CoronaVac, produit par la firme chinoise Sinovac en collaboration avec l'institut brésilien Butantan, seul vaccin disponible pour le moment dans le pays. C'est une infirmière de Sao Paulo âgée de 54 ans qui a été dimanche la première personne vaccinée contre le Covid-19 au Brésil, a constaté l'AFP. Mônica Calazans, une infirmière de l'hôpital Emilio Ribas, a reçu une première injection du vaccin CoronaVac, au cours d'une cérémonie en présence du gouverneur de l'Etat de Sao Paulo, Joao Doria. Le vaccin chinois CoronaVac est développé en partenariat avec l'Institut Butantan de Sao Paulo, tandis que le vaccin d'AstraZeneca/Oxford est produit à Bombay par le laboratoire Serum en partenariat avec la Fondation Fiocruz du ministère de la Santé brésilien. Six millions de doses du vaccin CoronaVac se trouvent déjà dans le puissant Etat de Sao Paulo, dont le gouverneur, Joao Doria, se pose en rival du président brésilien Jair Bolsonaro pour mener la campagne de vaccination. (Belga)

Cette autorisation annoncée par le régulateur Anvisa a permis de lancer la campagne de vaccination au Brésil. Elle utilisera dans un premier temps le CoronaVac, produit par la firme chinoise Sinovac en collaboration avec l'institut brésilien Butantan, seul vaccin disponible pour le moment dans le pays. C'est une infirmière de Sao Paulo âgée de 54 ans qui a été dimanche la première personne vaccinée contre le Covid-19 au Brésil, a constaté l'AFP. Mônica Calazans, une infirmière de l'hôpital Emilio Ribas, a reçu une première injection du vaccin CoronaVac, au cours d'une cérémonie en présence du gouverneur de l'Etat de Sao Paulo, Joao Doria. Le vaccin chinois CoronaVac est développé en partenariat avec l'Institut Butantan de Sao Paulo, tandis que le vaccin d'AstraZeneca/Oxford est produit à Bombay par le laboratoire Serum en partenariat avec la Fondation Fiocruz du ministère de la Santé brésilien. Six millions de doses du vaccin CoronaVac se trouvent déjà dans le puissant Etat de Sao Paulo, dont le gouverneur, Joao Doria, se pose en rival du président brésilien Jair Bolsonaro pour mener la campagne de vaccination. (Belga)