La décision d'interdire tous les événements a pour but "d'éviter d'exposer les organisations à des frais inutiles et de ne pas tabler sur un hypothétique retour à la normale d'ici au 30 juin". Les bourgmestres annoncent par ailleurs l'acquisition de 200.000 masques chirurgicaux et 10.000 masques FFP2 pour faire face à l'épidémie de coronavirus. Ces derniers sont destinés en priorité aux hôpitaux de l'arrondissement. Les modèles chirurgicaux seront eux distribués dans les maisons de repos et de soin, aux kinésithérapeutes, ostéopathes, pharmaciens, infirmiers à domicile, vétérinaires, ambulanciers, services communaux et aux pompes funèbres. Les bourgmestres disent en outre vouloir "préparer la population à la généralisation du port de masques en tissu". L'objectif est de fournir à chaque citoyen de l'arrondissement deux exemplaires "réutilisables et lavables à haute température, et qui respectent les normes en vigueur". "Cette stratégie doit être appliquée au plus tôt", estiment-ils. Enfin, Liège Métropole annonce avoir décidé que les sanctions pénales seraient d'application sur tout le territoire pour punir les comportements en infraction aux normes liées à l'épidémie. Il ne sera donc pas fait usage de sanctions administratives communales. (Belga)

La décision d'interdire tous les événements a pour but "d'éviter d'exposer les organisations à des frais inutiles et de ne pas tabler sur un hypothétique retour à la normale d'ici au 30 juin". Les bourgmestres annoncent par ailleurs l'acquisition de 200.000 masques chirurgicaux et 10.000 masques FFP2 pour faire face à l'épidémie de coronavirus. Ces derniers sont destinés en priorité aux hôpitaux de l'arrondissement. Les modèles chirurgicaux seront eux distribués dans les maisons de repos et de soin, aux kinésithérapeutes, ostéopathes, pharmaciens, infirmiers à domicile, vétérinaires, ambulanciers, services communaux et aux pompes funèbres. Les bourgmestres disent en outre vouloir "préparer la population à la généralisation du port de masques en tissu". L'objectif est de fournir à chaque citoyen de l'arrondissement deux exemplaires "réutilisables et lavables à haute température, et qui respectent les normes en vigueur". "Cette stratégie doit être appliquée au plus tôt", estiment-ils. Enfin, Liège Métropole annonce avoir décidé que les sanctions pénales seraient d'application sur tout le territoire pour punir les comportements en infraction aux normes liées à l'épidémie. Il ne sera donc pas fait usage de sanctions administratives communales. (Belga)