La préfecture de police a déploré ce rassemblement, qui n'avait pas été autorisé, où les gestes barrières pour lutter contre le coronavirus "ne sont pas respectés". Des milliers de personnes déguisées ont défilé en musique et en dansant dans l'après-midi à deux pas de La Canebière, la grande avenue du centre-ville, a constaté une journaliste de l'AFP. L'année dernière ce carnaval réputé à Marseille avait été annulé à cause du confinement. "Il y a environ 6.500 personnes. C'est un événement non déclaré qu'on ne juge pas du tout responsable car les gestes barrières ne sont pas respectés. Nous effectuons des contrôles aux abords du cortège, notamment sur le port du masque et les contrevenants seront verbalisés", a indiqué à l'AFP la préfecture de police. Depuis samedi, de nouvelles restrictions sont en vigueur pour 21 millions de Français, dans 16 départements dont Paris et sa région, en raison de ce qui "s'apparente de plus en plus clairement à une troisième vague", selon les mots du Premier ministre Jean Castex. Dans ces territoires, il est possible de sortir mais dans un rayon limité de 10 kilomètres, et une grande partie des commerces sont fermés. Contrairement à Nice, sur la Côte d'Azur, Marseille n'est pas concernée par ces nouvelles mesures, mais les restrictions habituelles pour lutter contre la propagation du Covid-19 s'y appliquent, dont la limitation des rassemblements et le port du masque. (Belga)

La préfecture de police a déploré ce rassemblement, qui n'avait pas été autorisé, où les gestes barrières pour lutter contre le coronavirus "ne sont pas respectés". Des milliers de personnes déguisées ont défilé en musique et en dansant dans l'après-midi à deux pas de La Canebière, la grande avenue du centre-ville, a constaté une journaliste de l'AFP. L'année dernière ce carnaval réputé à Marseille avait été annulé à cause du confinement. "Il y a environ 6.500 personnes. C'est un événement non déclaré qu'on ne juge pas du tout responsable car les gestes barrières ne sont pas respectés. Nous effectuons des contrôles aux abords du cortège, notamment sur le port du masque et les contrevenants seront verbalisés", a indiqué à l'AFP la préfecture de police. Depuis samedi, de nouvelles restrictions sont en vigueur pour 21 millions de Français, dans 16 départements dont Paris et sa région, en raison de ce qui "s'apparente de plus en plus clairement à une troisième vague", selon les mots du Premier ministre Jean Castex. Dans ces territoires, il est possible de sortir mais dans un rayon limité de 10 kilomètres, et une grande partie des commerces sont fermés. Contrairement à Nice, sur la Côte d'Azur, Marseille n'est pas concernée par ces nouvelles mesures, mais les restrictions habituelles pour lutter contre la propagation du Covid-19 s'y appliquent, dont la limitation des rassemblements et le port du masque. (Belga)