Quelque 526 nouveaux cas confirmés ont été dénombrés depuis lundi, dont 381 en Flandre, 87 en Wallonie et 38 à Bruxelles. Pour 20 cas, l'origine géographique n'est pas encore connue.

En tout, 4.269 contaminations ont été confirmées en Belgique. Cette donnée ne porte que sur les cas analysés, elle ne reflète dès lors pas le nombre exact de personnes contaminées dans le pays.

Tant le nombre de nouveaux cas, de nouveaux décès, de nouvelles hospitalisations ou de patients admis en soins intensifs sont repartis à la hausse depuis la veille. Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse pour le 2e jour consécutif.

"Ces chiffres démontrent d'une manière très pénible que nous sommes en plein dans la pandémie, dans cette situation d'urgence", a déclaré Benoît Ramacker, porte-parole du Centre de crise.

On dénombre donc en Belgique ce mardi :

  • 34 nouveaux décès liés au Covid-19, portant à 122 le nombre de personnes ayant succombé au coronavirus en Belgique depuis le début de la crise.
  • 256 patients supplémentaires hospitalisés (1859 en tout), dont 381 sont en soins intensifs.
  • 59 personnes ont été admises en soins intensifs, 242 patients sont actuellement sous assistance respiratoire.
  • 526 nouveaux cas confirmés, portant à 4.269 le nombre total de cas en Belgique.

Concernant les nouveaux décès, certains "ont pu être notifiés avec du retard et peuvent donc être liés à la situation des jours précédents", a tempéré le virologue Emmanuel André.

En revanche, 410 personnes ont quitté l'hôpital depuis le 13 mars, soit 60 de plus que lundi.

Emmanuel André a également insisté sur la situation du personnel de soin, "très exposé au virus". "Une analyse préliminaire nous a montré que 4% des cas d'infection confirmés au laboratoire concernaient des personnes qui travaillent dans le secteur des soins. C'est un élément qu'on continue à suivre avec attention", a-t-il détaillé. Sur 4.269 contaminations avérées en Belgique, on trouverait donc environ 170 travailleurs des soins de santé.

Les autorités sanitaires ont souhaité souligner l'importance de la solidarité dans la lutte contre le virus. "L'infection au coronavirus, ou à d'autres virus, crée de la stigmatisation entre communautés et de l'angoisse. Mais le virus ne touche pas une communauté en particulier, par contre la réponse à ce virus doit être une réponse solidaire: se protéger soi-même et protéger les autres."

Elles ont une fois de plus rappelé l'importance des mesures de confinement et de distanciation sociale. "C'est une période dans laquelle tout le monde doit prendre ses responsabilités", a relevé fermement Benoît Ramacker. "Il est encore incompréhensible et inacceptable que certaines personnes ne comprennent pas ces mesures et prennent cette situation comme des vacances alternatives."

"Les règles sont simples: restez un maximum chez vous", a-t-il poursuivi. "Si tout le monde limite ses contacts avec d'autres, nous allons pouvoir limiter la propagation du virus. Limitez-vous aux contacts avec les personnes qui vivent sous le même toit. Toute activité récréative est interdite. Il n'est pas question d'aller prendre sa voiture pour aller visiter un parc, aller à la mer ou dans les Ardennes."

Quelque 526 nouveaux cas confirmés ont été dénombrés depuis lundi, dont 381 en Flandre, 87 en Wallonie et 38 à Bruxelles. Pour 20 cas, l'origine géographique n'est pas encore connue. En tout, 4.269 contaminations ont été confirmées en Belgique. Cette donnée ne porte que sur les cas analysés, elle ne reflète dès lors pas le nombre exact de personnes contaminées dans le pays. Tant le nombre de nouveaux cas, de nouveaux décès, de nouvelles hospitalisations ou de patients admis en soins intensifs sont repartis à la hausse depuis la veille. Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse pour le 2e jour consécutif."Ces chiffres démontrent d'une manière très pénible que nous sommes en plein dans la pandémie, dans cette situation d'urgence", a déclaré Benoît Ramacker, porte-parole du Centre de crise.On dénombre donc en Belgique ce mardi : Concernant les nouveaux décès, certains "ont pu être notifiés avec du retard et peuvent donc être liés à la situation des jours précédents", a tempéré le virologue Emmanuel André. En revanche, 410 personnes ont quitté l'hôpital depuis le 13 mars, soit 60 de plus que lundi. Emmanuel André a également insisté sur la situation du personnel de soin, "très exposé au virus". "Une analyse préliminaire nous a montré que 4% des cas d'infection confirmés au laboratoire concernaient des personnes qui travaillent dans le secteur des soins. C'est un élément qu'on continue à suivre avec attention", a-t-il détaillé. Sur 4.269 contaminations avérées en Belgique, on trouverait donc environ 170 travailleurs des soins de santé.Les autorités sanitaires ont souhaité souligner l'importance de la solidarité dans la lutte contre le virus. "L'infection au coronavirus, ou à d'autres virus, crée de la stigmatisation entre communautés et de l'angoisse. Mais le virus ne touche pas une communauté en particulier, par contre la réponse à ce virus doit être une réponse solidaire: se protéger soi-même et protéger les autres." Elles ont une fois de plus rappelé l'importance des mesures de confinement et de distanciation sociale. "C'est une période dans laquelle tout le monde doit prendre ses responsabilités", a relevé fermement Benoît Ramacker. "Il est encore incompréhensible et inacceptable que certaines personnes ne comprennent pas ces mesures et prennent cette situation comme des vacances alternatives." "Les règles sont simples: restez un maximum chez vous", a-t-il poursuivi. "Si tout le monde limite ses contacts avec d'autres, nous allons pouvoir limiter la propagation du virus. Limitez-vous aux contacts avec les personnes qui vivent sous le même toit. Toute activité récréative est interdite. Il n'est pas question d'aller prendre sa voiture pour aller visiter un parc, aller à la mer ou dans les Ardennes."