"Il est encore possible d'augmenter (la pression), cela dépend des actions" de Pyongyang, a déclaré M. Kerry à la presse à l'issue d'une réunion du G7 à Hiroshima (Japon) qui a dénoncé les "provocations répétées" de la Corée du Nord. "Mais nous sommes disposés à négocier un traité de paix", a ajouté M. Kerry, une proposition américaine faite régulièrement ces dernières années. Il n'y a jamais eu de traité de paix à la fin de la Guerre de Corée (1950-1953) entre le Sud et le Nord. "Nous sommes disposés à négocier un accord de non agression, nous sommes disposés à négocier une assistance économique", a encore proposé M. Kerry, mais "tout cela dépend" de la volonté de la Corée du Nord de retourner à la table des négociations, interrompues en 2008, sur une éventuelle "dénucléarisation" de la péninsule coréenne. (Belga)