Cent vingt suspects étaient signalés dans le cadre de dossiers relatifs à la traite des êtres humains, 20 autres sont impliqués dans des faits de vols qualifiés (seuls cinq d'entre eux ont fait l'objet d'une arrestation), 13 pour trafic de drogue, 7 pour fraude informatique. 44 personnes dont les documents d'identité n'étaient pas en règle ont fait l'objet de vérifications plus poussées. Il s'est avéré que 7 de ces voyageurs, des pères et des mères accompagnés de leur(s) enfant(s) étaient signalés dans des dossiers d'enlèvement parental. Enfin, six personnes ont été auditionnées et/ou placées en détention pour participation à des activités criminelles, notamment pour des faits de dopage. (Belga)