Des mesures ont donc été prises dans le but de protéger la santé des consommateurs. "L'AFSCA est consciente qu'une épicerie de village est bien entendu un lieu de première nécessité et créatrice de lien social. Cependant, l'AFSCA doit continuer à protéger les consommateurs et ne peut fermer les yeux sur les manquements constatés sur place", souligne l'organisation. Des manquements comme des produits sans étiquette, des denrées périmées, des denrées alimentaires au sol, des boites de conserves bosselées ou encore des ?ufs vendus sans traçabilité ont été constatés. "C'est suite à ces constatations que l'épicerie s'est vue infliger un procès-verbal et que des denrées alimentaires impropres à la consommation ont été saisies. Comme pour tout contrôle non satisfaisant, un recontrôle est prévu, ici en février, afin de vérifier qu'il y a bien eu une remise en ordre. Une discussion avec la gérante aura entretemps lieu", précise l'AFSCA. (Belga)

Des mesures ont donc été prises dans le but de protéger la santé des consommateurs. "L'AFSCA est consciente qu'une épicerie de village est bien entendu un lieu de première nécessité et créatrice de lien social. Cependant, l'AFSCA doit continuer à protéger les consommateurs et ne peut fermer les yeux sur les manquements constatés sur place", souligne l'organisation. Des manquements comme des produits sans étiquette, des denrées périmées, des denrées alimentaires au sol, des boites de conserves bosselées ou encore des ?ufs vendus sans traçabilité ont été constatés. "C'est suite à ces constatations que l'épicerie s'est vue infliger un procès-verbal et que des denrées alimentaires impropres à la consommation ont été saisies. Comme pour tout contrôle non satisfaisant, un recontrôle est prévu, ici en février, afin de vérifier qu'il y a bien eu une remise en ordre. Une discussion avec la gérante aura entretemps lieu", précise l'AFSCA. (Belga)