Celui-ci a par ailleurs dit n'observer aucune correction budgétaire au profit des familles et de leur pouvoir d'achat, le gouvernement s'en tenant à sa politique brutale, sans effort nouveau pour redresser le pouvoir d'achat de nos concitoyens, alors que les comparaisons internationales démontrent que la Belgique est le seul pays européen où celui-ci a diminué ces dernières années. Les PME et les autres créateurs d'emploi sont eux aussi lésés, aux yeux du président du centre démocrate Humaniste: "MR et N-VA ont renoncé à faire baisser l'impôt des sociétés, un enjeu dont ils parlent manifestement plus volontiers dans les médias qu'au conseil des ministres, a commenté Benoît Lutgen. Face à ce qu'il considère comme une nouvelle capitulation budgétaire, le cdH affirme qu'il mettra tout en ?uvre pour forcer le parlement à prendre les responsabilités que le gouvernement refuse de prendre, et qu'il votera sa proposition de loi cdH visant à baisser l'impôt des sociétés. "A force de répétition, ces trahisons et capitulations budgétaires deviennent une des principales marques de fabrique d'un gouvernement MR/N-VA déjà tristement réputé pour sa brutalité envers nos concitoyens, et en particulier contre les plus fragiles. Plus que jamais, le cdH entend s'opposer à une telle posture politique désespérément marquée par l'absence d'humanité et le manque de vision politique", a conclu son président. (Belga)

Celui-ci a par ailleurs dit n'observer aucune correction budgétaire au profit des familles et de leur pouvoir d'achat, le gouvernement s'en tenant à sa politique brutale, sans effort nouveau pour redresser le pouvoir d'achat de nos concitoyens, alors que les comparaisons internationales démontrent que la Belgique est le seul pays européen où celui-ci a diminué ces dernières années. Les PME et les autres créateurs d'emploi sont eux aussi lésés, aux yeux du président du centre démocrate Humaniste: "MR et N-VA ont renoncé à faire baisser l'impôt des sociétés, un enjeu dont ils parlent manifestement plus volontiers dans les médias qu'au conseil des ministres, a commenté Benoît Lutgen. Face à ce qu'il considère comme une nouvelle capitulation budgétaire, le cdH affirme qu'il mettra tout en ?uvre pour forcer le parlement à prendre les responsabilités que le gouvernement refuse de prendre, et qu'il votera sa proposition de loi cdH visant à baisser l'impôt des sociétés. "A force de répétition, ces trahisons et capitulations budgétaires deviennent une des principales marques de fabrique d'un gouvernement MR/N-VA déjà tristement réputé pour sa brutalité envers nos concitoyens, et en particulier contre les plus fragiles. Plus que jamais, le cdH entend s'opposer à une telle posture politique désespérément marquée par l'absence d'humanité et le manque de vision politique", a conclu son président. (Belga)