Si ces parents poursuivent ou reprennent leurs activités, mais doivent encore combiner cette activité avec les soins à apporter à leur(s) enfant(s) de moins de 12 ans ou en situation de handicap, en raison de la crise Covid-19, ils pourront prétendre à l'allocation parentale. Et ce, à l'instar du congé parental Covid-19 décidé pour les travailleurs salariés, selon les ministres des Affaires sociales Maggie De Block et des Indépendants Denis Ducarme. Cette mesure prévoit que l'allocation s'élève à 532,24 euros ou, si le travailleur indépendant cohabite exclusivement avec un ou plusieurs enfant(s) dont il a la charge, à 1.050 euros. Cette allocation s'adresse aux indépendants qui poursuivent leurs activités en septembre. Elle n'est donc pas cumulable avec le revenu de remplacement "droit passerelle". (Belga)

Si ces parents poursuivent ou reprennent leurs activités, mais doivent encore combiner cette activité avec les soins à apporter à leur(s) enfant(s) de moins de 12 ans ou en situation de handicap, en raison de la crise Covid-19, ils pourront prétendre à l'allocation parentale. Et ce, à l'instar du congé parental Covid-19 décidé pour les travailleurs salariés, selon les ministres des Affaires sociales Maggie De Block et des Indépendants Denis Ducarme. Cette mesure prévoit que l'allocation s'élève à 532,24 euros ou, si le travailleur indépendant cohabite exclusivement avec un ou plusieurs enfant(s) dont il a la charge, à 1.050 euros. Cette allocation s'adresse aux indépendants qui poursuivent leurs activités en septembre. Elle n'est donc pas cumulable avec le revenu de remplacement "droit passerelle". (Belga)