Israéliens et Palestiniens "doivent pouvoir participer sans crainte de la violence aux célébrations" liées à la fin du ramadan pour les musulmans et à la fête de Chavouot, la Pentecôte juive, a-t-il ajouté devant la presse. Le secrétaire d'Etat a une nouvelle fois appelé à "cesser les attaques de roquettes" du mouvement islamiste palestinien Hamas contre le territoire israélien et a défendu "le droit d'Israël à se défendre", comme les Etats-Unis l'ont fait à plusieurs reprises depuis le début de ce nouvel embrasement. "Nous parlons aussi avec nos partenaires régionaux avec insistance pour faire en sorte que le calme l'emporte", a-t-il ajouté, alors que Washington a multiplié les contacts avec des pays arabes comme l'Egypte ou le Qatar pour qu'ils fassent pression sur le Hamas. Alors que des diplomates ont affirmé que Washington avait bloqué l'organisation vendredi d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur la flambée de violences israélo-palestiniennes, Antony Blinken a assuré que les Etats-Unis étaient "favorables" à ce qu'elle ait lieu "en début de semaine prochaine". "J'espère que cela donnera un peu de temps à la diplomatie pour apporter des résultats et pour voir si nous obtenons une vraie désescalade", a dit le secrétaire d'Etat, qui a dépêché la veille un émissaire en Israël et dans les Territoires palestiniens. (Belga)

Israéliens et Palestiniens "doivent pouvoir participer sans crainte de la violence aux célébrations" liées à la fin du ramadan pour les musulmans et à la fête de Chavouot, la Pentecôte juive, a-t-il ajouté devant la presse. Le secrétaire d'Etat a une nouvelle fois appelé à "cesser les attaques de roquettes" du mouvement islamiste palestinien Hamas contre le territoire israélien et a défendu "le droit d'Israël à se défendre", comme les Etats-Unis l'ont fait à plusieurs reprises depuis le début de ce nouvel embrasement. "Nous parlons aussi avec nos partenaires régionaux avec insistance pour faire en sorte que le calme l'emporte", a-t-il ajouté, alors que Washington a multiplié les contacts avec des pays arabes comme l'Egypte ou le Qatar pour qu'ils fassent pression sur le Hamas. Alors que des diplomates ont affirmé que Washington avait bloqué l'organisation vendredi d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur la flambée de violences israélo-palestiniennes, Antony Blinken a assuré que les Etats-Unis étaient "favorables" à ce qu'elle ait lieu "en début de semaine prochaine". "J'espère que cela donnera un peu de temps à la diplomatie pour apporter des résultats et pour voir si nous obtenons une vraie désescalade", a dit le secrétaire d'Etat, qui a dépêché la veille un émissaire en Israël et dans les Territoires palestiniens. (Belga)