Ahmed Qura, un Palestinien de 23 ans, est mort "des suites des blessures reçues lors de tirs des forces d'occupation israéliennes à l'est de Khan Younès" au cours de manifestations près de la frontière, a indiqué le ministère dans un communiqué. La même source précise que le jeune homme a été touché à l'estomac pendant une manifestation le long de la frontière à l'est de Khan Younès, dans le sud de Gaza. Depuis fin mars 2018, les Palestiniens de Gaza se rassemblent le long de la barrière lourdement surveillée qui les sépare d'Israël afin de protester contre le blocus imposé par l'Etat hébreu pour contenir le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir dans l'enclave. Ils réclament aussi le droit de revenir sur les terres dont leurs ancêtres ont été chassés ou qu'ils ont fuies lors de la création d'Israël en 1948. Depuis mars 2018, au moins 296 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens à Gaza, pour la grande majorité lors des heurts qui accompagnent les rassemblements le long de la frontière. D'autres sont morts dans des frappes israéliennes en représailles à des actes hostiles en provenance de l'enclave. Sept Israéliens ont également été tués. Les manifestations se sont apaisées ces derniers mois et la mort d'Ahmed Qura est la première depuis des semaines. Trente-huit Palestiniens ont aussi été blessés par des tirs vendredi, selon le ministère de la Santé. (Belga)