L'armée de l'air israélienne a mené plusieurs raids sur la bande de Gaza, en riposte aux quelque 200 roquettes tirées sur Israël depuis l'enclave palestinienne. "Saba Abou Arar, âgée d'un an et deux mois, est décédée dans un raid dans l'est de la ville de Gaza. Sa mère, qui est enceinte, a été grièvement blessée, et sa soeur a été également blessée", a précisé le porte-parole du ministère de la Santé du Hamas. "Nous étions en train de déjeuner lorsque la maison a été bombardée par un avion israélien. Saba a été tuée sur le coup", a dit à l'AFP Abou Mohamed Abou Arar, un cousin du père de la fillette, qui a confirmé que la mère et la soeur avaient été blessées. Une porte-parole de l'armée israélienne a dit ne disposer d'aucun détail sur ces informations. "L'armée ne prend pour cibles que des sites militaires", a déclaré à des journalistes un porte-parole de l'armée, Jonathan Conricus, avant l'annonce de la mort de la fillette, alors qu'il commentait les raids israéliens en cours à Gaza. Plus tôt dans la journée, un Palestinien a été tué dans un raid israélien, selon le ministère gazaoui. L'UE a appelé à l'"arrêt immédiat" des tirs de roquettes palestiniennes tirées de la bande de Gaza vers Israël, dans un communiqué. "Il est urgent de remédier à cette dangereuse situation pour protéger la vie des civils", a déclaré dans le communiqué la porte-parole de l'UE, Maja Kocijancic, en exhortant à une "désescalade". "Israéliens et Palestiniens ont le droit de vivre en paix, en sécurité et dans la dignité", a plaidé la porte-parole. "Seule une solution politique peut mettre un terme à la violence. Les efforts déployés par l'Égypte et l'Onu pour calmer la situation bénéficient du plein soutien de l'Union européenne", a-t-elle poursuivi, en référence aux tentatives de médiation du Caire et des Nations unies pour parvenir à une trêve. (Belga)