Selon le FJO, la proposition offre des points de départ intéressants pour les deux parties. "Face à l'annexion par Israël d'un certain nombre de colonies et de la vallée du Jourdain, les Palestiniens peuvent établir leur propre État avec Jérusalem-Est comme capitale", relève le Forum. L'organe espère que les deux parties prendront le plan comme point de départ pour une relance de discussions constructives. Le président américain Donald Trump a dévoilé mardi son plan de paix pour le Proche-Orient qui accorde à l'État hébreu nombre de concessions, parmi lesquelles la reconnaissance de Jérusalem comme "capitale indivisible". Parmi les nombreux points sensibles de ce plan figure la reconnaissance de l'annexion par Israël à son territoire des colonies implantées en Cisjordanie occupée, en particulier dans la vallée du Jourdain. Un futur État palestinien sur ces tracés serait nettement en-deçà de ce à quoi aspirent les Palestiniens, à savoir la totalité des Territoires occupés depuis 1967 par Israël. (Belga)

Selon le FJO, la proposition offre des points de départ intéressants pour les deux parties. "Face à l'annexion par Israël d'un certain nombre de colonies et de la vallée du Jourdain, les Palestiniens peuvent établir leur propre État avec Jérusalem-Est comme capitale", relève le Forum. L'organe espère que les deux parties prendront le plan comme point de départ pour une relance de discussions constructives. Le président américain Donald Trump a dévoilé mardi son plan de paix pour le Proche-Orient qui accorde à l'État hébreu nombre de concessions, parmi lesquelles la reconnaissance de Jérusalem comme "capitale indivisible". Parmi les nombreux points sensibles de ce plan figure la reconnaissance de l'annexion par Israël à son territoire des colonies implantées en Cisjordanie occupée, en particulier dans la vallée du Jourdain. Un futur État palestinien sur ces tracés serait nettement en-deçà de ce à quoi aspirent les Palestiniens, à savoir la totalité des Territoires occupés depuis 1967 par Israël. (Belga)