Le ministère de la Santé dans cette enclave palestinienne a fait état de 103 morts, dont 27 enfants, et de 580 blessés depuis lundi. Côté israélien, les tirs de roquettes depuis Gaza ont fait sept morts et des dizaines de blessés. Tard jeudi soir, l'armée israélienne a multiplié les frappes contre l'enclave. Et des centaines de personnes ont quitté leurs maisons précipitamment pour éviter des frappes dans le nord de la bande de Gaza, selon des témoins et des journalistes de l'AFP sur place. Plus tôt en journée, l'armée israélienne a frappé l'appartement de Samer Abou Daka, chef de la division des drones du Hamas, et un centre de renseignement militaire du Hamas, où des "douzaines d'agents" étaient présents. Le Hamas, qui contrôle Gaza, a lancé de son côté de nouvelles salves de roquettes vers le sud israélien où les sirènes ont retenti dans la nuit. (Belga)

Le ministère de la Santé dans cette enclave palestinienne a fait état de 103 morts, dont 27 enfants, et de 580 blessés depuis lundi. Côté israélien, les tirs de roquettes depuis Gaza ont fait sept morts et des dizaines de blessés. Tard jeudi soir, l'armée israélienne a multiplié les frappes contre l'enclave. Et des centaines de personnes ont quitté leurs maisons précipitamment pour éviter des frappes dans le nord de la bande de Gaza, selon des témoins et des journalistes de l'AFP sur place. Plus tôt en journée, l'armée israélienne a frappé l'appartement de Samer Abou Daka, chef de la division des drones du Hamas, et un centre de renseignement militaire du Hamas, où des "douzaines d'agents" étaient présents. Le Hamas, qui contrôle Gaza, a lancé de son côté de nouvelles salves de roquettes vers le sud israélien où les sirènes ont retenti dans la nuit. (Belga)