"Nous avons dit directement aux Israéliens que garantir la sécurité des journalistes et des médias indépendants était une responsabilité d'une importance capitale", a tweeté Jen Psaki, la porte-parole de l'exécutif américain. L'agence de presse américaine AP s'était dite plus tôt "choquée et horrifiée" par cette frappe israélienne qui a visé la tour abritant ses bureaux et ceux d'Al-Jazeera à Gaza, la qualifiant de "développement incroyablement inquiétant". Al-Jazeera a, elle, dénoncé un "crime" et une tentative de "réduire les médias au silence" par l'armée israélienne, alors que la tour Jala, de 13 étages, a été pulvérisée par plusieurs missiles. Washington a envoyé un émissaire en Israël et dans les Territoires palestiniens pour exhorter une nouvelle fois à la "désescalade". Le haut responsable du département d'État américain chargé des affaires israéliennes et palestiniennes, Hady Amr, doit rencontrer des dirigeants israéliens à Jérusalem dimanche et se rendre en Cisjordanie occupée pour des entretiens avec des responsables palestiniens. Les tensions entre Israéliens et Palestiniens ont suivi l'annonce d'une possible expulsion de familles palestiniennes au profit de colons juifs dans le quartier de Cheikh Jarrah à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la Ville sainte occupée par Israël, et ont débouché lundi sur une confrontation générale entre Israël et le mouvement islamiste Hamas. (Belga)

"Nous avons dit directement aux Israéliens que garantir la sécurité des journalistes et des médias indépendants était une responsabilité d'une importance capitale", a tweeté Jen Psaki, la porte-parole de l'exécutif américain. L'agence de presse américaine AP s'était dite plus tôt "choquée et horrifiée" par cette frappe israélienne qui a visé la tour abritant ses bureaux et ceux d'Al-Jazeera à Gaza, la qualifiant de "développement incroyablement inquiétant". Al-Jazeera a, elle, dénoncé un "crime" et une tentative de "réduire les médias au silence" par l'armée israélienne, alors que la tour Jala, de 13 étages, a été pulvérisée par plusieurs missiles. Washington a envoyé un émissaire en Israël et dans les Territoires palestiniens pour exhorter une nouvelle fois à la "désescalade". Le haut responsable du département d'État américain chargé des affaires israéliennes et palestiniennes, Hady Amr, doit rencontrer des dirigeants israéliens à Jérusalem dimanche et se rendre en Cisjordanie occupée pour des entretiens avec des responsables palestiniens. Les tensions entre Israéliens et Palestiniens ont suivi l'annonce d'une possible expulsion de familles palestiniennes au profit de colons juifs dans le quartier de Cheikh Jarrah à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la Ville sainte occupée par Israël, et ont débouché lundi sur une confrontation générale entre Israël et le mouvement islamiste Hamas. (Belga)