L'armée israélienne a indiqué dans un bref message à la presse "mener actuellement des frappes contre des cibles terroristes dans la bande de Gaza", territoire palestinien sous contrôle du mouvement islamiste armé Hamas. "Des avions de combat israéliens ciblent un site des brigades al-Qassam (branche armée du Hamas) à l'ouest de Khan Younès", ville du sud de la bande de Gaza, ont précisé des sources sécuritaires palestiniennes. Elles ont aussi état de tirs d'artillerie sur une base d'observation du mouvement islamiste dans le nord de l'enclave. Samedi matin, deux roquettes tirées depuis la bande de Gaza étaient tombées en mer Méditerranée, au large de la métropole israélienne de Tel-Aviv. Les sirènes d'alarme n'avaient pas été déclenchées et le système d'interception des roquettes n'avait pas été actionné, avait précisé l'armée israélienne dans un communiqué. Israël et le Hamas, des ennemis jurés, se sont livré une guerre de onze jours en mai 2021, leur quatrième depuis la prise du pouvoir à Gaza par le mouvement islamiste armé. Depuis l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu fragile, cinq projectiles (roquettes ou obus) avaient jusqu'à présent été tirés depuis Gaza vers le territoire israélien, soit le plus faible nombre dans les six mois suivant une guerre Israël/Hamas, selon le rapport annuel de l'armée publié le 29 décembre. (Belga)

L'armée israélienne a indiqué dans un bref message à la presse "mener actuellement des frappes contre des cibles terroristes dans la bande de Gaza", territoire palestinien sous contrôle du mouvement islamiste armé Hamas. "Des avions de combat israéliens ciblent un site des brigades al-Qassam (branche armée du Hamas) à l'ouest de Khan Younès", ville du sud de la bande de Gaza, ont précisé des sources sécuritaires palestiniennes. Elles ont aussi état de tirs d'artillerie sur une base d'observation du mouvement islamiste dans le nord de l'enclave. Samedi matin, deux roquettes tirées depuis la bande de Gaza étaient tombées en mer Méditerranée, au large de la métropole israélienne de Tel-Aviv. Les sirènes d'alarme n'avaient pas été déclenchées et le système d'interception des roquettes n'avait pas été actionné, avait précisé l'armée israélienne dans un communiqué. Israël et le Hamas, des ennemis jurés, se sont livré une guerre de onze jours en mai 2021, leur quatrième depuis la prise du pouvoir à Gaza par le mouvement islamiste armé. Depuis l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu fragile, cinq projectiles (roquettes ou obus) avaient jusqu'à présent été tirés depuis Gaza vers le territoire israélien, soit le plus faible nombre dans les six mois suivant une guerre Israël/Hamas, selon le rapport annuel de l'armée publié le 29 décembre. (Belga)