La dernière fois que ce type de ballons avaient été envoyés depuis la bande de Gaza et provoqué des incendies, le 6 août, Israël avait riposté avec des frappes aériennes ciblant des positions présumées du Hamas, le mouvement islamiste armé au pouvoir dans ce territoire palestinien. "Plusieurs incendies se sont déclenchés dans la région d'Eshkol, limitrophe de la bande de Gaza", affirment les pompiers dans un communiqué. Des experts ont conclu que la source des feux était des "ballons incendiaires" en provenance de Gaza, ont-ils ajouté. Les pompiers étaient sur place dans l'après-midi et tentaient de maîtriser les feux. L'Etat hébreu tient le Hamas pour responsable de toutes les actions menées vers son territoire depuis l'enclave, sous blocus israélien depuis près de 15 ans et où vivent quelque deux millions d'habitants. Une quarantaine de Palestiniens ont été blessés samedi, dont un enfant grièvement, par des tirs israéliens lors de heurts à la frontière séparant Israël de la bande de Gaza selon les autorités de l'enclave, l'armée israélienne rapportant aussi un blessé grave dans ses rangs. A la suite de ces affrontements, l'Etat hébreu a annoncé avoir mené des raids aériens contre "quatre sites de fabrication d'armes et de stockage appartenant à l'organisation terroriste Hamas". Israël et le Hamas se sont livré une guerre éclair de 11 jours en mai. (Belga)

La dernière fois que ce type de ballons avaient été envoyés depuis la bande de Gaza et provoqué des incendies, le 6 août, Israël avait riposté avec des frappes aériennes ciblant des positions présumées du Hamas, le mouvement islamiste armé au pouvoir dans ce territoire palestinien. "Plusieurs incendies se sont déclenchés dans la région d'Eshkol, limitrophe de la bande de Gaza", affirment les pompiers dans un communiqué. Des experts ont conclu que la source des feux était des "ballons incendiaires" en provenance de Gaza, ont-ils ajouté. Les pompiers étaient sur place dans l'après-midi et tentaient de maîtriser les feux. L'Etat hébreu tient le Hamas pour responsable de toutes les actions menées vers son territoire depuis l'enclave, sous blocus israélien depuis près de 15 ans et où vivent quelque deux millions d'habitants. Une quarantaine de Palestiniens ont été blessés samedi, dont un enfant grièvement, par des tirs israéliens lors de heurts à la frontière séparant Israël de la bande de Gaza selon les autorités de l'enclave, l'armée israélienne rapportant aussi un blessé grave dans ses rangs. A la suite de ces affrontements, l'Etat hébreu a annoncé avoir mené des raids aériens contre "quatre sites de fabrication d'armes et de stockage appartenant à l'organisation terroriste Hamas". Israël et le Hamas se sont livré une guerre éclair de 11 jours en mai. (Belga)