"Les résultats préliminaires de l'autopsie indiquent clairement que le martyr a été agressé et battu", a annoncé cet organisme dans un communiqué affirmant que "le corps porte des hématomes au niveau du torse et de la cuisse droite ainsi que sur d'autres parties". L'autopsie a démontré également que "son arrestation de manière brutale avait affecté le fonctionnement de ses organes, ce qui a été la cause principale de sa mort", selon le communiqué. Le directeur de l'Institut palestinien de médecine légale, Rayan al-Ali a pu assister à l'autopsie pratiquée au centre israélien de médecine légale (Abou Kabir). La famille de la victime avait accusé mardi l'armée israélienne d'avoir brutalisé leur fils, provoquant ainsi sa mort. L'armée israélienne avait pour sa part affirmé avoir procédé à l'arrestation d'un "Palestinien suspecté d'activités hostiles à Beit Rima", soulignant qu'il n'avait pas résisté et qu'il avait été arrêté "sans violence". Il a "perdu connaissance et a été soigné par les soldats israéliens sur les lieux", avait indiqué l'armée ajoutant qu'il était mort plus tard à l'hôpital. (Belga)

"Les résultats préliminaires de l'autopsie indiquent clairement que le martyr a été agressé et battu", a annoncé cet organisme dans un communiqué affirmant que "le corps porte des hématomes au niveau du torse et de la cuisse droite ainsi que sur d'autres parties". L'autopsie a démontré également que "son arrestation de manière brutale avait affecté le fonctionnement de ses organes, ce qui a été la cause principale de sa mort", selon le communiqué. Le directeur de l'Institut palestinien de médecine légale, Rayan al-Ali a pu assister à l'autopsie pratiquée au centre israélien de médecine légale (Abou Kabir). La famille de la victime avait accusé mardi l'armée israélienne d'avoir brutalisé leur fils, provoquant ainsi sa mort. L'armée israélienne avait pour sa part affirmé avoir procédé à l'arrestation d'un "Palestinien suspecté d'activités hostiles à Beit Rima", soulignant qu'il n'avait pas résisté et qu'il avait été arrêté "sans violence". Il a "perdu connaissance et a été soigné par les soldats israéliens sur les lieux", avait indiqué l'armée ajoutant qu'il était mort plus tard à l'hôpital. (Belga)