"Nous maintenons la liberté de culte comme chaque année, pour tous les habitants et tous les visiteurs de Jérusalem", a-t-il assuré, faisant allusion aux prières sur l'esplanade des Mosquées en cette période de ramadan, mois de jeûne pour les musulmans. Dans la nuit de jeudi à vendredi, des heurts avaient éclaté en marge d'une marche organisée par un mouvement juif d'extrême-droite, ouvertement anti-Palestiniens. Il y a eu une contre-manifestation, et des incidents ont fait au moins une centaine de blessés selon le Croissant-rouge palestinien, la police affirmant compter aussi 20 blessés parmi ses agents. Vendredi soir il y a eu de nouveaux heurts, entre des groupes de jeunes palestiniens et les forces de l'ordre israéliennes déployées en nombre. M. Netanyahu, qui s'exprimait à l'issue d'une réunion d'urgence des responsables de sécurité, à également fait référence à l'escalade des violences après qu'une trentaine de roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza sur le sud d'Israël dans la nuit de vendredi à samedi. En représailles, des chars, des avions de combats et des hélicoptères militaires ont ciblé, selon l'armée, des positions du Hamas, mouvement islamiste armé qui contrôle depuis 2007 l'enclave palestinienne sous blocus israélien. "Concernant la bande de Gaza, j'ai donné l'ordre d'être prêts pour tous les scénarios", a affirmé le Premier ministre. Une trêve fragile est en vigueur entre Israël et le Hamas après trois guerres en 2008, 2012 et 2014. (Belga)

"Nous maintenons la liberté de culte comme chaque année, pour tous les habitants et tous les visiteurs de Jérusalem", a-t-il assuré, faisant allusion aux prières sur l'esplanade des Mosquées en cette période de ramadan, mois de jeûne pour les musulmans. Dans la nuit de jeudi à vendredi, des heurts avaient éclaté en marge d'une marche organisée par un mouvement juif d'extrême-droite, ouvertement anti-Palestiniens. Il y a eu une contre-manifestation, et des incidents ont fait au moins une centaine de blessés selon le Croissant-rouge palestinien, la police affirmant compter aussi 20 blessés parmi ses agents. Vendredi soir il y a eu de nouveaux heurts, entre des groupes de jeunes palestiniens et les forces de l'ordre israéliennes déployées en nombre. M. Netanyahu, qui s'exprimait à l'issue d'une réunion d'urgence des responsables de sécurité, à également fait référence à l'escalade des violences après qu'une trentaine de roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza sur le sud d'Israël dans la nuit de vendredi à samedi. En représailles, des chars, des avions de combats et des hélicoptères militaires ont ciblé, selon l'armée, des positions du Hamas, mouvement islamiste armé qui contrôle depuis 2007 l'enclave palestinienne sous blocus israélien. "Concernant la bande de Gaza, j'ai donné l'ordre d'être prêts pour tous les scénarios", a affirmé le Premier ministre. Une trêve fragile est en vigueur entre Israël et le Hamas après trois guerres en 2008, 2012 et 2014. (Belga)