Les forces ukrainiennes sont confrontées à un conflit larvé avec les rebelles des régions de Donetsk et de Lougansk, qui a éclaté après l'annexion de la péninsule de Crimée par la Russie en 2014. Kiev a affirmé que les séparatistes avaient déclenché dimanche huit attaques au lance-grenades et au mortier contre les troupes ukrainiennes. L'Ukraine avait démenti mardi les informations faisant état d'un renforcement de la présence militaire russe près de sa frontière orientale. Ces derniers jours, des vidéos diffusées sur les médias sociaux ont montré des trains et des convois de camions militaires russes transportant des chars et des missiles dans le sud-ouest de la Russie, près du territoire ukrainien. Le conflit dans l'est de l'Ukraine a fait plus de 13.000 morts. La Russie rejette les accusations portées par l'Ukraine et les Occidentaux selon lesquelles elle soutient les séparatistes. (Belga)

Les forces ukrainiennes sont confrontées à un conflit larvé avec les rebelles des régions de Donetsk et de Lougansk, qui a éclaté après l'annexion de la péninsule de Crimée par la Russie en 2014. Kiev a affirmé que les séparatistes avaient déclenché dimanche huit attaques au lance-grenades et au mortier contre les troupes ukrainiennes. L'Ukraine avait démenti mardi les informations faisant état d'un renforcement de la présence militaire russe près de sa frontière orientale. Ces derniers jours, des vidéos diffusées sur les médias sociaux ont montré des trains et des convois de camions militaires russes transportant des chars et des missiles dans le sud-ouest de la Russie, près du territoire ukrainien. Le conflit dans l'est de l'Ukraine a fait plus de 13.000 morts. La Russie rejette les accusations portées par l'Ukraine et les Occidentaux selon lesquelles elle soutient les séparatistes. (Belga)